1ère déportation vers le Rwanda, échec et mât

Pour des raisons de recours judiciaires, le premier vol des immigrés en entente de régularisation au Royaume–uni vers le Rwanda prévu ce 14 juin 2022 a été annulé. Le duo Borris Johnson – Paul Kagame qui espérait réussir ce que les ouest africains appellent « coup chao » et les Congolais disent « un coup une flamme » (Entendez succès dès le premier essai) a été plutôt un « échec et mat », comme disent les joueurs d’échecs.

L’annulation du vol britannique devant acheminer les réfugiés au Rwanda en raison de recours judiciaires a été saluée par plusieurs défenseurs des droits de l’homme hostiles à la déportation et autres trafics d’êtres humains.

La pensée unique et la terreur que voulait imposer les adhérents aux accords  Angleterre-Rwanda  sur les réfugiés au monde civilisé a plutôt butée contre l’opinion publique qui l’a contraint  à ne pas franchir les limites du rationnel.

Le ‘monde civilisé’ qui  condamne l’invasion russe  de l’Ukraine et impose des sanctions contre la Russie pour obliger Poutine à renoncer à ses ambitions de contrôler une République  souveraine de l’ex URSS a été scandalisé par ce projet de déportation des êtres humains dans un pays qui n’a pas bonne presse en matière de droit de l’homme.

Il sied de rappeler que dans le temps, des migrants venus d’Israël avaient été expulsés vers le Rwanda, mais l’accueil sur place a été un fiasco total. Les expulsés ont été « mal nourris et très mal logés au Rwanda», a dénoncé un invité sur le plateau de France 24.

« Le Rwanda est aussi dangereux que le Darfour d’où je viens », se lamente un candidat à la déportation.

Mais le Rwanda persiste et signe qu’il ne lâchera pas prise, et poursuivra son projet malgré le revers de popularité du Premier ministre britannique Boris Johnson dans l’opinion publique anglaise et même du HCR.  Mais pourquoi cette obstination du Rwanda à ce projet de déportation ?

Si les SS nazis sont traqués jusqu’à ces jours, malgré leur âge très avancé, c’est entre autres en  raisons pour la déportation des juifs et Témoins de Jéhovah vers la Sibérie. Il est inconcevable que le ‘monde civilisé’ anglo-saxons et la justice britannique puissent cautionner la déportation des immigrés en entente de régularisation, vers un pays moins sûr parfois que d’où ils ont fuis malgré les inquiétudes de son vaste voisin.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube