52 jours après: Chérubin Okende reçoit le rapport final de l’audit de gestion dans le secteur des transports

Chérubin Okende Senga, ministre des Transports, Voies de communication et de Désenclavement a reçu le mardi 06 Juillet 2021, dans son cabinet de travail, le rapport final de l’audit de gestion des entreprises et établissements du secteur des Transports effectué par les experts du Conseil Supérieur du Portefeuille.

Lancé officiellement le 14 mai dernier par Chérubin Okende Senga, 52 jours ont suffit aux inspecteurs du Conseil Supérieur du Portefeuille pour exécuter cette mission qui permettra, selon le ministre de mieux orienter les actions dans le secteur.

Le ministre des Transports, Voies de communication et de Désenclavement Chérubin Okende Senga qui est satisfait du travail abattu par les inspecteurs du Conseil Supérieur du Portefeuille, promet de fonder ses stratégies sur la qualité de ce rapport qu’il considère comme élément clé devant lui permettre d’établir le diagnostic de son secteur stratégique.

 « Je continue de fonder toute ma stratégie sur la qualité de cette réforme et je continue à espérer que les recommandations qui sont formulées nous permettront de cerner le secteur et de comprendre les mesures qui s‘imposent », a indiqué le ministre, avant de renouveler toute sa bonne disposition à collaborer avec le Conseil supérieur du portefeuille, parce que c’est un début qui ne doit pas être considéré comme une fin.

Et le ministre de soutenir que cette première mission est une nécessité, parce qu’il faut apprendre aux gens de bonnes techniques de gestion. Si on est sûr de soi-même, on devrait s’ouvrir à l’audit de gestion qui permet aussi d’identifier le dysfonctionnement et de proposer des solutions. « Je suis convaincu que beaucoup de structures du ministère ont besoin de formation, pour assainir leur gestion », insiste Chérubin Okende.

De son côté, le vice-président du Conseil Supérieur du Portefeuille, Stéphane Kankonde Tshilumba qui a conduit cette délégation au près du ministre, a indiqué que sur les 13 structures qui ont fait l’objet de l’audit, la plupart étaient à leur première expérience. D’où une demande lancée au ministre pour la régularité de ce genre des missions.

« Nous venons d’être reçu par le ministre sur base d’une mission qu’il a diligentée dans les structures relevant de son ministère. Le ministre avait requis le soutien du Conseil supérieur du portefeuille auprès de Mme la ministre d’Etat, ministre du Portefeuille qui a bien voulu me mandater pour cet exercice. Aujourd’hui nous sommes là pour remettre les résultats de ces audits de gestion », souligne-t-il.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube