9èmes jeux de la Francophonie : Ce report d’une année permettra à l’équipe d’Isidore Kwandja de terminer tous les travaux d’infrastructures

Réuni en session extraordinaire sous la présidence de la Secrétaire Générale de la Francophonie Madame Louise Mushikiwabo, le Conseil Permanent de la Francophonie (CPF) s’est prononcé pour le report d’un an supplémentaire des IXes Jeux de la Francophonie prévus à Kinshasa du 19 au 28 août 2022.

Dans son communiqué sanctionnant la fin de cette session, le Conseil Permanent de la Francophonie précise que conformément aux recommandations du Conseil d’Orientation du Comité International des Jeux de la Francophonie (CIJF) tenu le 25 janvier, le CPF s’est décidé de reporter d’une année, les IXes Jeux de la Francophonie qui se tiendront donc à Kinshasa en 2023 à une date encore à préciser, au regard de l’agenda sportif international.

Cette décision a fait suite à un échange portant sur plusieurs points à l’ordre du jour l’état d’avancement de l’organisation des IXes Jeux de la Francophonie ; Le plan vaccinal contre la Covid-19 pour assurer la sécurité sanitaire des délégations francophones qui viendront participer aux Jeux de Kinshasa, le cahier des charges ayant été signé avant l’apparition de la pandémie ; Ainsi que les possibilités d’une participation massive des jeunes athlètes et artistes francophones.

Le Conseil Permanent a saisi l’occasion d’une part pour louer le leadership du nouveau Comité National dirigé par M. Isidore Kwandja et la nouvelle dynamique qu’il incarne et, d’autre part, pour saluer les efforts de la RDC pour les moyens qu’elle est entrain de déployer afin de garantir le succès de cette 9e édition des jeux.

Ce report d’une année supplémentaire va permettre au Comité National des Jeux de la Francophonie de terminer tous les travaux d’infrastructures en cours et de tout mettre en œuvre pour offrir les meilleurs jeux à la jeunesse francophone du monde.

Soulignons que le Conseil Permanent de la Francophonie est l’instance chargée de la préparation et du suivi du Sommet, sous l’autorité de la Conférence ministérielle. Il est à la fois animateur, coordonnateur et arbitre de l’action de l’Organisation et présidé par la Secrétaire générale de la Francophonie. Il se prononce sur ses propositions et la soutient dans l’exercice de ses fonctions.

Il est composé des représentants personnels des chefs d’État ou de gouvernement participant aux Sommets et se réunit plusieurs fois par an en session ordinaire et tant que de besoin en session extraordinaire, notamment lorsqu’une crise touche l’un des pays membres.

Il joue plusieurs rôles notamment celui d’examiner la situation politique et l’état des pratiques de la démocratie, des droits et des libertés dans l’espace francophone dans ce cadre, en cas de coup d’État militaire contre un régime issu d’élections démocratiques, il prononce la suspension du pays concerné de la Francophonie.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube