9èmes jeux de la Francophonie : Didier Mazenga fait un plaidoyer pour l’implication effective de toutes les parties

L’organe locomoteur du Ministère de l’Intégration Régionale et Francophonie, Didier Mazenga Mukanzu a participé aux travaux de la 121ème Réunion du Conseil d’Orientation de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF).

Point de doute et de tergiversations, le rouleau compresseur des préparatifs de la 9ème édition des Jeux de la Francophonie à Kinshasa tourne en plein régime. Pour preuve, en présence du Président du Conseil d’Orientation, de Mme la Directrice du Comité International des Jeux de la Francophonie (CIJF) et des Membres des différents pays, tous réunis dans la Salle Aimé Césaire, au sein du Siège de l’OIF, Me Didier Mazenga Mukanzu, a prononcé un discours revêtu clairement d’un caractère incitatif   pour la réussite totale desdits Jeux à Kinshasa.

Sans froid aux yeux, surtout dans sa casquette de Président du Comité de Pilotage desdits Jeux, l’homme aux dimensions intellectuelles alertes et souples a brillamment fait le point sur l’évolution des préparatifs, secteur par secteur, avant de faire quelques recommandations utiles.

Traditions obligent, il a de prime abord, remercié le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo pour sa ferme détermination d’organiser les Jeux de la Francophonie à Kinshasa dans le délai prévu et à la grande satisfaction des pays membres. Il a aussi remercié le Premier ministre Sama Lukonde suite à ses orientations récurrentes, sans oublier Mme la Secrétaire Générale de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) pour son accompagnement assidu. Le n°1 de l’IRF n’a pas manqué de remercier l’Administrateur de l’OIF pour tous les efforts consentis et déployés afin d’une bonne tenue desdits Jeux et dans les conditions requises.

Me DMM n’a pas tari d’éloges à l’endroit de Mme Zeina Mina au regard de ses multiples conseils. Ensuite, il a rappelé que le report de ces Jeux du 23 juillet au 06 août 2023, à Kinshasa, était le fruit de la dernière réunion du Conseil Permanent de la Francophonie, loin d’être une décision unilatérale du Gouvernement congolais. État de lieu. À ces jours, tous les chantiers sont à pied d’œuvre et seront disponibles incessamment, a martelé le Représentant de la RDC, d’un ton rassurant.

Aux Athlètes des pays membres de l’OIF à croire à la bonne fois et à la détermination du Chef de l’État Félix A. Tshisekedi qui s’évertue à organiser ces Jeux qui seront inscrits, sans doute, dans les annales dorées de l’OIF, a dit Me Didier Mazenga Mukanzu.  D’où, sa détermination et son engagement à bien faire les choses, manifestés au cours de cette réunion de Paris, sont appréciés à juste titre par le peuple congolais qui ne jure qu’à la réussite de cette 9ème édition.

Ce que l’on peut retenir d’essentiel ici, au cours de cette réunion, Me Didier Mazenga Mukanzu a fait un véritable plaidoyer pour l’implication effective de toutes les parties, laquelle implication est consécutive à la réussite de ce grand meeting qui réunira quasiment les athlètes des 88 pays du monde. Profitant de son micro, il a épinglé que lors des éditions précédentes de ces Jeux, l’accompagnement des experts du CIJF était perceptible et réel, contrairement à l’Édition de Kinshasa, en pleine préparation.

Il a fustigé du fait que toutes les missions effectuées par le Comité International des Jeux de la Francophonie (CIJF) à Kinshasa ne sont qu’axées sur le contrôle, au lieu et place d’assurer drastiquement cet accompagnement attendu par le Comité de Pilotage, conformément aux prescrits de l’OIF. Cette nième interpellation vaut son pesant d’or en cette période préparatoire, a-t-il conclu pince sans rire.

 Après l’étape de Paris, le ministre Didier Mazenga Mukanzu et sa délégation se rendront à Lyon, dès ce lundi, où ils sont attendus pour d’autres forums.  Nous vous signalons que Me Didier Mazenga M. était accompagné du Directeur National des Jeux de la Francophonie, Me Isidore Kwandja Ngembo et du Délégué général du Gouvernement à la Francophonie, M. Prince Kangila Kawela.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube