A Kinshasa : Sama Lukonde lance les travaux de la 39ème session du conseil des ministres du CAMES

Le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde a présidé, ce jeudi 26 mai 2022, en la salle Panorama du Fleuve Congo Hôtel à Kinshasa, la cérémonie d’ouverture solennelle des travaux de la 39ème session du Conseil des ministres du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (CAMES).

Placé sous le haut patronage du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, cette réunion des ministres africains du Conseil Africain et Malgache pour l’enseignement Supérieur, s’organise chaque année dans un pays bien déterminé. Ainsi pour l’organisation de la 39ème session ordinaire, le choix a été porté sur la République Démocratique du Congo.

Ces assises regroupent les ministres de la Recherche Scientifique et de l’Enseignement Supérieur et Universitaire des pays membres du CAMES et des experts. Elles se tiennent du 26 au 27 mai 2022.

Dans son mot de circonstance, M. Muhindo Zangi, ministre congolais de l’Enseignement Supérieur et Universitaire, , a remercié tous les membres du CAMES pour l’avis favorable à la demande formulée par la RDC de recevoir les présentes assises.

Dans son allocution, le Premier Ministre Sama Lukonde a salué la tenue de ces assises à Kinshasa et a souligné que le Gouvernement de la République a inscrit le secteur social et culturel au sein duquel se trouve l’éducation dans l’ordre des actions prioritaires tout en rassurant que des mesures ont été prises en vue de la revalorisation et de l’amélioration de l’enseignement supérieur et universitaire.

 » Le but de notre action est d’atteindre des objectifs du développement. Ce développement ne peut se réaliser que si nous accordions une attention particulière dans le domaine de la formation de l’homme et de la valorisation du capital humain. C’est pour cette raison que le Gouvernement de la République a inscrit le secteur social et culturel au sein duquel se trouve l’éducation dans l’ordre des actions prioritaires. Ainsi, outre les mesures prises au niveau interne, le rayonnement international et régional d’universités, Instituts supérieurs et d’autres écoles, passent par le développement de la coopération dans le cadre bilatéral avec d’autres États et multi latéral au sein des organisations internationales dont le Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur et Universitaire. C’est pour cette raison que les présentes assises sont placées sous le haut patronage du Président de la République son Excellence Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, grand chancelier des établissements de l’enseignement supérieur et universitaire de la République Démocratique du Congo », a déclaré Jean-Michel Sama Lukonde.

Rappeler les orientations gouvernementales

Le Premier Ministre a fait savoir que la tenue de la 39ème session ordinaire du Conseil du Cames dans la ville province de Kinshasa donne l’occasion de rappeler les orientations gouvernementales en lien avec l’amélioration de la qualité de la formation dans ce secteur. Orientations qui corroborent avec les visions, missions et actions du CAMES.

Pour le Chef du Gouvernement congolais, les résolutions de ces travaux contribueront non seulement à porter toujours plus haut les couleurs de la formation tertiaire en Afrique mais permettront au CAMES de continuer à jouer son rôle d’espace culturel d’intégration continentale.

« La présente session ordinaire du Conseil des Ministres, marque un tournant historique dans l’histoire du CAMES et je peux rassurer les instances dirigeantes de l’organisation, que cette session marque également le retour effectif de la République Démocratique du Congo dans le fonctionnement du CAMES », a martelé le Premier Ministre Sama Lukonde.

Cette 39ème session aura comme programme : la présentation du bilan des activités par le secrétariat intérimaire du CAMES, la mise en œuvre du LMD dans l’espace CAMES, l’élection du secrétaire général et de deux directeurs de programme du CAMES étant donné que le bureau en place est fin mandat. Il sera également question de soumettre aux ministres et aux experts des points à discuter par l’ensemble des acteurs du Conseil africain.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube