A Lubumbashi : Julien Paluku lance le centre africain d’excellence pour l’industrie des batteries

Après une semaine de travail des experts  des Facultés de la Polytechnique des différentes  universités dont la Rdc, la Zambie, de l’Afrique du Sud et de  l’Allemagne, le centre africain d’excellence pour l’industrie des batteries en République Démocratique du Congo a été lancé officiellement ce vendredi à Lubumbashi par le ministre de l’Industrie, Julien Paluku Kahongya, avec ses collègues de l’Enseignement Supérieur et Universitaire, de la Recherche Scientifique et celui des Mines, et ce, en présence du Gouverneur du Haut-Katanga, Jacques Kyabula, des partenaires financiers et des miniers.

Ce centre africain d’excellence  basé  à la Faculté de la Polytechnique de l’Université de Lubumbashi, car disposant de 18 laboratoires modernes constitue un outil indispensable pour faire matérialiser le rêve du Président Félix Tshisekedi qui avait convaincu ses homologues africains  dont le Zambien à développer une chaîne de valeur régionale pour les batteries et véhicules électriques ainsi que des énergies renouvelables  et qui va bénéficier de l’appui des géants mondiaux du secteur notamment BOSCH, CATL et TESLA, a indiqué le ministre de l’Industrie.

Avec une main d’œuvre qualifiée dans cette filière, la Rdc avec l’appui de ses différents partenaires est dans la droite ligne de capter une partie de la masse monétaire qui circule autour de l’industrie des batteries et des véhicules électriques évaluée à 10 mille milliards de dollars américains d’ici 2025-2035-2040, a ajouté Julien Paluku Kahongya .

Signalons que la signature d’un acte d’engagement par les scientifiques, chercheurs, des partenaires financiers et les miniers sous la supervision de la Commission Économique des Nations Unies pour l’Afrique-CEA  a constitué le 2e temps de cette cérémonie.

Le ministre de l’ESU, Muhindo Nzangi a réitéré l’appui des Universités et Instituts Supérieurs dans l’installation de  l’usine pilote des batteries électriques avec la contribution des formations de courtes durées conformément au Système LMD.

La ministre des Mines, Antoinette Nsamba Kalambayi a quant à elle présenté les opportunités qu’offre la Rdc  au monde grâce à ses minerais stratégiques qui interviennent dans la fabrication des batteries et véhicules électriques.

Et le ministre de la Recherche Scientifique, José Panda a fait  savoir que  ce centre qui s’inspire des autres à travers le monde va contribuer à la transformation des ressources naturelles congolaises.

De son côté, le Gouverneur du Haut-Katanga, Jacques Kyabula a salué cette innovation du Gouvernement congolais qui est une suite logique du DRC-Africa Business Forum tenu en novembre dernier à Kinshasa  qui vise à créer des richesses et d’emplois.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube