A partir de ce mois d’avril: Augmentation de 30% du salaire de base de tous les fonctionnaires

Bonne nouvelle pour les fonctionnaires et agents publics de l’Etat. En effet, le salaire de base des fonctionnaires et agents de l’État sera augmenté de 30% dès ce mois d’avril. En juillet de cette même année, cette augmentation passera à 45%. Cette mesure concerne tous les personnels civils et ceux de l’armée et de la Police. C’est le Gouvernement de la République qui en a décidé ainsi, pour améliorer leur pouvoir d’achat ainsi que leurs conditions sociales.

L’information émane de Jean-Pierre Lihau, Vice-Premier ministre et ministre de la Fonction publique, qui l’a annoncé ce mardi à Kinshasa. A en croire une vidéo placée sur Tweeter, il nous revient que le Gouvernement a consenti à une baisse de 15 à 3% de l’impôt sur les rémunérations qui frappait les fonctionnaires et agents publics de l’Etat. « …ce sont des agents qui disposent des primes et qui peuvent témoigner qu’effectivement, un coup de pouce a été donné à leur pouvoir d’achat et que quelque chose leur a été rendu », s’est exprimé le VPM.

Et d’ajouter, on parle quand même de 12%. « Quand je regarde ce qui se passe ailleurs, aucun pays au monde n’a atteint un geste fiscal de près de 3%. Nous, on a atteint 12%, c’est un record. Le geste est là qui exprime une certaine volonté du Gouvernement qui n’est pas de façade, mais une réelle volonté pour soutenir l’agent public, à travers le pouvoir d’achat, mais aussi d’améliorer les conditions sociales des agents publics ».

Le VPM précise qu’il s’agit d’une volonté du président de la République et du Premier ministre qui se démènent.  Jean-Pierre Lihau a aussi indiqué qu’à partir de ce mois d’avril, le Gouvernement de la République a décidé d’augmenter le salaire de base de tous les fonctionnaires et agents publics de l’Etat de l’ordre de 30% pour le 2ème trimestre et de 45% pour à partir du 3ème trimestre. Après le 3ème trimestre, insiste-t-il, nous allons nous retrouver dans le cadre de la prochaine commission paritaire gouvernement et banc syndical pour évaluer, avec la possibilité de consolider et de poursuivre ce processus d’amélioration des conditions salariales.

Jean-Marie Nkambua

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube