Addis-Abeba : Julien Paluku satisfait de sa participation au 2e forum africain sur l’exploitation minière

La promotion  des minerais  stratégiques  qui interviennent  dans la fabrication des batteries et des véhicules électriques, le développement  des chaînes  de valeurs régionales  et des Zones Économiques Spéciales, le  renfoncement de  la coopération avec les partenaires techniques et financiers, l’accélération du commerce intrant africain et la formation d’une main d’œuvre locale qualifiée ainsi que la création des richesses et d’emplois constituent les principales recommandations  qui ont sanctionnés le forum africain sur l’exploitation minière  tenu du 3 au 4 octobre 2022  à Addis-Abeba en Éthiopie.

Justement, le projet panafricain de  l’industrie  des batteries électriques pour changer les économies  des pays du continent noir  que pilote  la République Démocratique  du Congo sera  de nouveau au cœur du sommet sur l’industrialisation et la diversification  économique  de l’Union Africaine qui aura lieu du 20  au 25  novembre 2022 à  Niamey au Niger sous le thème  « Industrialiser l’ Afrique  : un engagement  pour une  industrialisation et une  diversification  économique  inclusives et durables .

 « Je tiens d’abord à saluer la Rdc pour ses efforts. Comme vous avez pu le remarquer, la présence du ministre Julien Paluku a été fortement appréciée. D’ailleurs, comme vous avez pu le remarquer à la cérémonie d’ouverture et à la table-ronde de haut niveau, il a été reçu en audience par le commissaire à l’Industrie, M. Mutchanga, où la Rdc, à travers ce projet, est véritablement un fer de lance de l’industrialisation du pays. Une industrialisation basée sur les ressources naturelles et en l’occurrence, sur les mines », a indiqué le Professeur Jean-Marc Kilolo, Économiste à  la CEA.

Selon lui, il s’agit ici de suivre l’agenda de travail que le pays s’est fixé qui consiste à sécuriser la Zone économique spéciale et à commencer les premiers travaux. L’étude de préfaisabilité sera conduite par la commission économique pour l’Afrique. Ça va être une étape importante pour voir la rentabilité de ce grand projet. Comme le ministre l’a démontré dans son intervention, c’est un projet qui va impliquer d’autres pays africains et ceci s’inscrit bien dans les objectifs de la ZLECAF

Signalons que le  partage d’expériences par  la Rdc à  Addis-Abeba  a été salué  par la Commission Économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA) et  les pays africains qui étaient  présents  dans la capitale éthiopienne.

Et pour le Chargé  de Mission  de l’Agence des Zones Économiques Spéciales (AZES),  Auguy Bolanda,  l’opérationnalisation  de la Zone Économique Spéciale transfrontalière  où  sera installée la première usine de fabrication des précurseurs des batteries électriques doit être  accélérée par le Gouvernement congolais et la CEA avec ses différents partenaires techniques et financiers avec la mise en contribution des recommandations des différents forums.

« Il faut dire que nous avons accompagné le ministre, parce que nous sommes arrivés à la phase de la matérialisation de ce projet. A travers DRC Business Forum, la Rdc et la Zambie ont décidé de mettre en place deux Zones économiques spéciales transfrontalières, appuyées par la CEA. Nous sommes venus ici pour matérialiser ce projet, parce que comme vous le savez, nous avons déjà un site de 2.000 hectares et les Arrêtés ont été signés », explique-t-il.

Et d’ajouter que dès la semaine prochaine, il y a une mission de la CEA qui ira à Lubumbashi, nous serons avec le ministre pour voir le site qui a été mis à disposition par le Gouvernement provincial du Haut Katanga.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube