Agression de la Rdc: Le Sénat américain condamne le Rwanda

Il ne fait l’objet d’aucun doute que c’est le Rwanda qui a agressé la République démocratique du Congo, en s’emparant de Bunagana, dans le territoire de Rutshuru, province du Nord-Kivu. L’armement utilisé ou la logistique, ainsi que la tactique de combat ont fini par dissuader tout le monde d’une volonté délibérée du Rwanda de perturber la quiétude de la Rdc ; un pays résolument tourné vers la paix, afin d’enclencher son développement.

Depuis la dénonciation faite par la Rdc à travers son ministre des Affaires étrangères à Malabo, sans oublier la réunion du conseil de sécurité, le pays de Félix Tshisekedi a fini par faire comprendre à tout le monde qu’il ne s’agit plus des terroristes du M23 qui attaquaient la Rdc, mais bel et bien le Rwanda poussé par on ne sait quel esprit de mort.

C’est dans ce sens que la commission des relations extérieures du Sénat américain a condamné le soutien rwandais aux terroristes du M23 qui attaquent les civils, les casques bleus de l’ONU et les FARDC dans l’Est de la RDC. « Le monde doit rester uni pour condamner ces attaques. Le soutien rwandais aux rebelles du M23 qui attaquent les civils, les casques bleus de l’ONU et les FARDC dans l’Est de la RDC est inacceptable. Le monde doit rester uni pour condamner ses actions », indique un Tweet publié à cet effet, et qui soutient qu’il faut immédiatement enquêter et demander des comptes aux responsables.

Une attitude incompréhensible du Rwanda

Ce comportement du Rwanda en Rdc ne passe pas au niveau de l’opinion tant nationale qu’internationale. A ce jour, il n’y a plus de raisons qui justifient ce comportement d’une autre époque de ce voisin toujours envieux et jaloux des potentialités de la Rdc. Sinon, à son arrivée au pouvoir, Félix Tshisekedi a multiplié des initiatives, a sillonné tous les 9 voisins de la Rdc, notamment le Rwanda, pour avoir des relations paisibles et enclencher le développement de la région.

Mais c’était sans savoir que le Rwanda, depuis plusieurs années a construit son discours sur les mensonges, se servant de l’insécurité et la violence pour avoir les portes ouvertes sur les minerais congolais. Mieux, il a battu sa richesse et sa stabilité sur le pillage des richesses de la Rdc. Car, comment comprendre qu’un pays qui n’exploite ni or ni cassitérite puisse se permettre d’avoir des usines et d’être compté parmi les grands producteurs !

Aujourd’hui, c’est tout le monde qui comprend que l’état de siège imposé pour mettre un terme à l’insécurité dans cette partie du pays, vide toutes les raisons au Rwanda et l’empêche de continuer à puiser de façon illégale les richesses de la Rdc. Il nous revient même que dans les deux provinces sous état de siège, les recettes fiscales ont accru, au grand bénéfice du pays.

De même, la Rdc ayant décidé de mutualiser les opérations armées avec l’Ouganda pour combattre les terroristes de l’ADF, n’avait pas d’autre choix que de moderniser la route qui quitte de la frontière ougandaise, en passant par Bunagana, pour chuter sur Goma. Cette route a pour nature de mettre un terme à l’économie de la contrebande et priver le Rwanda de beaucoup de recettes. C’est ainsi qu’il s’est décidé d’attaquer les FARDC, pour maintenir les choses dans l’état, et continuer à profiter de la situation.

Un discours qui ne passe plus

Se sachant coincé au niveau de la communauté internationale, Kagame, comme un diable dans un bénitier, veut s’accrocher sur une prétendue campagne contre les Tutsis, oubliant que la Rdc héberge une grande communauté Tutsie. Visiblement, tous ses soutiens sont en train de l’abandonner, lui qui a battu sa stabilité sur l’instabilité de son voisin.

Sur le plan extérieur, il tente de donner l’exemple d’un bon leadership, d’un dirigeant moderne, pendant que c’est un dictateur patenté qui n’accepte jamais un son discordant. Quiconque a osé s’opposer à lui tant au Rwanda qu’à l’étranger, on connaît bien le sort qui lui a été réservé. Qui oublie que l’Afrique du Sud était en froid avec le Rwanda, à cause des méthodes utilisées par Kagame pour se débarrasser de ses opposants vivant dans ce pays ?

Parce qu’il n’y a pas de raison qui justifie l’agression de la Rdc, le Rwanda mérite d’être isolé diplomatiquement. Il mérite d’être considéré comme cet Etat voyou selon le vocable utilisé par Georges Bush.

Qui a oublié que ce sont les bombes rwandaises qui ont tué deux élèves dans les environs de Bunagana et blessé un autre ? Qui a oublié que ce sont les bombes du Rwanda qui ont visé une école, ce qui constitue un crime contre l’humanité ? Un tel Rwanda ne mérite plus le soutien ni l’accompagnement de la communauté internationale. De même, ceux qui financent avec les milliards d’Euros l’armée rwandaise, se sentent-ils à l’aise lorsqu’on leur apprend que ce sont les armes et munitions remises au Rwanda qui tuent les paisibles citoyens en Rdc ? Savent-t-ils se regarder dans un miroir ?

Qu’à cela ne tienne, la Rdc est décidée, mieux déterminée à se prendre en charge devant un tel voisin de mauvaise foi qui ne respecte aucun accord ni la parole donnée. Ici, la Rdc agira via ses forces armées sans oublier les canaux diplomatiques à sa disposition.

JMNK

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube