Appel au dialogue politique entre le Rwanda et ses groupes armés qui opèrent en Rdc

Dès le début du mandat de l’actuel Président de la République, des observateurs ont estimé qu’il aurait été préférable que la ministre d’Etat aux Affaires étrangères de l’époque (qui était du parti au pouvoir), d’envisager toutes les voies diplomatiques afin d’obtenir la tenue des dialogues politiques entre le Rwanda et ses groupes armés qui opèrent en Rdc (FDLR, RNC, Nguminos, etc.), le Burundi et ses groupes armés (FOREBU et de la RED- TABARA etc.). Et d’ajouter, « nous disposions de deux opportunités contextuelles majeures qu’il fallait mettre à profit : d’abord la rupture des relations diplomatiques entre le Rwanda et l’Uganda d’une part, et d’autre part entre le Burundi et le Rwanda. Cette isolation du Rwanda  devrait nous être profitable. Et enfin, la présidence Congolaise de l’Union Africaine. Malheureusement pour la première opportunité rien n’avait été fait, les gens jubilaient encore pour la conquête de ‘l’opposition’ du pouvoir, et pour la deuxième opportunité, la RDC avait curieusement  focalisé son mandat sur la culture et la masculinité positive, au lieu de se focaliser sur des questions existentielles de notre nation ».

Point n’est besoin de rappeler que toutes les violences armées  qui secouent la partie orientale du pays sont essentiellement des guerres par procuration, bien que camouflées sous des pseudos revendications communautaristes  des populations non-autochtones, qui sans ethnie, revendiquent brutalement une certaine souveraineté coutumière et un quelconque pouvoir sur des terres appartenant aux autochtones.

En l’absence de la volonté politique d’en découdre militairement, les populations comme les Nande, les Bembes et les autres sont celles qui, en servant de bouclier anti-balkanisation du Grand Kivu et la cession de leurs territoires, sont aujourd’hui victimes du vrai génocide. Les perpétuelles concertations ne font que  germer une atmosphère cyclique qui n’a toujours eu qu’un seul perdant à coup sûr : la RDC.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube