Après avoir désamorcé la grève des chauffeurs: Daniel Aselo s’enquiert de la réalité sur terrain

Après la grève fortuite déclenchée par les conducteurs automobiles de la ville de Kinshasa, le Vice-Premier ministre de l’Intérieur, sécurité, décentralisation et affaires coutumières a fait la ronde de la ville de Kinshasa, histoire de palper du doigt la réalité sur terrain. La tournée a essentiellement concerné les zones où quelques incidents ont été enregistrés à la suite de la grève des taximan.

Selon une dépêche de la Cellule de communication de la Vice-Primature de l’Intérieur, le patron de la sécurité a débuté sa prospection dans la commune de Kimbanseke. Constat : l’intensité de la circulation comme à l’accoutumée. Visiblement le moratoire d’une semaine  accordé aux chauffeurs par le VPM Intérieur a calmé les esprits surchauffés.

Après l’étape de la commune de Kimbanseke, Daniel Aselo s’est rendu au Rnd-point Ngaba en passant par la célèbre place Super Lemba toujours dans le cadre de sa tournée pour s’imprégner de la situation de grève décrétée par les automobilistes dans cette partie de Kinshasa.

Apostrophé par la foule en liesse, exprimant un sentiment de sympathie, le Vice-Premier ministre, ministre l’Intérieur, Daniel Aselo Okito est descendu de son cortège pour communier avec la population, particulièrement les automobilistes  venus lui exprimer sa gratitude pour cette mesure.

 Aux taximan  et motocyclistes, le Vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur leur a rassuré qu’il vont circuler librement pendant 7 jours sans être inquiétés par les éléments de la police, le temps pour eux de se conformer aux lois urbaines en matière de transport.

Le VPM de l’Intérieur a bouclé sa tournée sur la place Victoire où il s’est entretenu avec quelques motocyclistes qui lui ont exprimé leurs désidératas et difficultés.

Me Aselo leur a promis d’être toujours à leur écoute. Toute fois, a-t-il insisté, sur  le respect scrupuleux  du code de la route et les autorités policières. Il les a recommandé  de s’acquitter de tous les droits et devoirs civiques relatifs au transport en commun.

Pour rappel, dans la matinée du 12 juillet 2021, une réunion a été convoquée d’urgence par le Patron de la Sécurité nationale à la suite des incidents enregistrés lors de la grève des chauffeurs taxi.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube