Après le séminaire gouvernemental: Félix Tshisekedi annonce l’élaboration des feuilles de route des ministères sectoriels

Le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi a clôturé le séminaire gouvernemental, organisé par le SENAREC, avec l’appui financier du PNUD et sous le thème: « Créer une dynamique de changement par la culture de l’excellence et la gestion axée sur le résultat ». A en croire le chef de l’Etat, ce séminaire a été lieu de rappeler le contexte de la création de l’union sacrée, de même que la nécessité pour le ministre de s’engager aujourd’hui plus qu’hier dans une lutte contre les antivaleurs et d’autres formes des tares qui sont à la base des contre-performances qui nous ont caractérisé au cours des 60 dernières années qui, comme vous le savez, ont eu comme corolaire d’appauvrir d’avantage notre population et d’accroitre le niveau de vulnérabilité du pays, ainsi que la fragilité  de notre économie face aux différents chocs.

« Ainsi, grâce à l’appropriation par tous des données et informations recueillies pour acquérir une culture de la performance et des résultats basés sur les principes et valeurs d’une bonne gestion publique, je suis dorénavant rassuré dans ma conviction que ce gouvernement peut faire face à l’immensité des défis qui l’attendent au regard des enjeux de l’émergence et du développement durable auxquels notre pays aspire depuis bien des années », dit-il.

Dans son discours, le président de la République a félicité le Premier ministre d’avoir coordonné cette initiative combien louable, qui a eu pour objectif de doter les membres de son équipe d’outils, des méthodes et techniques dont ils ont besoin pour accroitre les chances de matérialisation de différentes priorités sectorielles définies dans le cadre du programme d‘action gouvernementale.

Le chef de l’Etat reste convaincu que les recommandations pertinentes élaborées au cours de ce séminaire seront suivies d’effets et le cas échéants, des mesures correctives pourraient être envisagées dans l’un ou l’autre secteur. La prochaine étape, dit-il, sera l’élaboration des feuilles de route des ministères sectoriels, ainsi que des lettres de mission y afférentes, la fixation des attributions de chaque ministère, sans oublier la mise en place de vos cabinets.

Soulignons que pour Félix Tshisekedi, il s’est donc agi d’une retraite stratégique pour proposer un diagnostic clair sur l’état, la situation de notre pays et identifier les pistes de solutions sur la forme d’un plan de guerre dont la stratégie de combat est stratégie par une démarche et une dynamique de changement, reposant sur les principes et les valeurs de la gestion axée sur les résultats.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube