Aussitôt ouvert à la Cour de cassation, le procès Matata renvoyé au 11 juillet 2022

La Cour de cassation a ouvert ce lundi 13 Juin 2022, le procès Matata Ponyo poursuivi par le Ministère public pour détournement présumé de fonds publics destinés au parc agro-industriel de Bukanga Lonzo.

Cette première audience a été de courte durée puisque les avocats du Premier ministre honoraire ont soulevé un préalable soutenant que l’exploit n’avait pas pu atteindre leur client.

Ses avocats comptent demander une longue remise en attendant l’arrivée à Kinshasa de Matata Ponyo qui séjourne en dehors du pays pour des soins de santé.

« Nous avons des exceptions et des préalables parce que M. Matata est sorti officiellement de ce pays. Il a été renseigné que M. Matata a été invité quelque part dans un pays étranger. Et donc à notre niveau, nous pensons qu’au moment venu, nous allons devoir demander à la Cour une remise assez plus longue parce qu’aujourd’hui, M. Matata est en train de continuer ses séances de désintoxication. Vous savez qu’il a eu à déclarer qu’il était empoisonné ; et donc son médecin dans le pays où il se trouve ne donne pas l’autorisation à M. Matata de venir à Kinshasa », a déclaré Me Laurent Onyemba, avocat conseil du Premier ministre honoraire.

Signalons que cette affaire opposant Augustin Matata, Patrice Kitebi et l’homme d’affaires Sud-Africain était déjà portée devant la Cour constitutionnelle qui, dans son arrêt du 15 novembre 2021, s’était déclarée incompétente pour juger un ancien Premier ministre.

Seuls Patrice Kitebi, ancien DG du FPI et Grobler Christo, gérant de Africom ont comparu physiquement devant la Cour.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube