Banque mondiale, FMI, l’OCDE et l’OMC préviennent sur le danger des subventions

Au cours des Assemblées annuelles entre la Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI), les responsables de la Banque mondiale, du FMI, de l’OCDE et de l’OMC de ces institutions de Bretton Woods ont planché sur le thème évocateur : « Préserver l’ouverture des échanges : subventions, géopolitique et coopération internationale ».

Ils ont fait observer que dans une conjoncture économique mondiale confrontée à la pandémie, à l’invasion de l’Ukraine par la Russie et aux perturbations des chaînes d’approvisionnement en denrées alimentaires et autres biens, les gouvernements ont de plus en plus recours à des subventions pour atténuer ces chocs multiples.

Mais ces subventions ont un coût élevé en termes de dépenses publiques et peuvent constituer des incitations pernicieuses sur le plan des investissements et de la consommation. Lors de cet événement, les dirigeants des quatre principales institutions de politique économique internationale, le Groupe de la Banque mondiale, le FMI, l’OCDE et l’OMC, se sont penchés sur l’importance du commerce et de la coopération mondiale pour surmonter les défis actuels et sur les conséquences des subventions pour les marchés et les pays pauvres.

Ils ont appelé à plus de transparence et à des mesures proactives pour limiter ces effets néfastes, en particulier en ce qui concerne les subventions les plus importantes et susceptibles de générer le plus de distorsions.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube