BCeCo : Les Agences Locales d’Exécution reçoivent des chèques pour la mise en œuvre du PDL-145 territoires

Plus de doute quant à la matérialisation du Programme de Développement Local des 145 Territoires (PDL-145 T), surtout avec remise symbolique des chèques aux Agences Locales d’Exécution (ALE). Et ce, dans une logique de transparence et de redevabilité. Le Bureau Central de Coordination (BCeCo) vient de créditer 91 millions Usd dans les comptes de 41 ALES qui devront se déployer dès cette semaine pour le début des travaux de mise œuvre de cet ambitieux programme chère au Président de la République, Félix Tshisekedi.

Cette cérémonie a eu lieu le samedi 03 septembre dernier à Kinshasa, à la grande satisfaction des ALE qui ont promis de tout faire pour être à la hauteur de leur responsabilité et de livrer les ouvrages dans le délai imparti.

 « C’est une heureuse responsabilité de contribuer à bâtir un territoire plus beau qu’avant pour le léguer à notre postérité. Nous, les ALE et chèques en main, prenons donc la responsabilité de matérialiser la vision du Chef de l’Etat qui est celle d’offrir des infrastructures à toutes les communautés où qu’elles se trouvent », s’est exprimé, Jean-Louis Assani, Directeur de SADRI. Selon lui, toutes les ALE se sentent être à la hauteur pour réaliser ces travaux vu leurs performances et le niveau de confiance que le BCeCo a placé en chacune d’elles.

Pour la Sœur Elisabeth, Représentante de Caritas Développement Idiofa, elle a promis de travailler d’arrache-pied pour atteindre les résultats escomptés. « Nous sommes sûr de livrer à temps les ouvrages parce que nous sommes quand-même des ALE expérimentées. Et ce n’est pas la première fois que nous travaillons avec le BCeCo. Nous connaissons les exigences du BCeCo et nous savons que nous devons nécessairement livrer dans le délai, car les pluies abondantes approchent et nous devons tout faire pour aller vite », a-t-elle déclaré.

Transparence, redevabilité et performance

A en croire Jean Mabi Mulumba, Directeur général du BCeCo, son institution avait adopté comme stratégie la promotion de la transparence, la recevabilité et la performance. Parlant de la transparence, il a indiqué que les ALE ont été recrutées sur base de la compétitivité et le BCeCo avait publié un Avis à Manifestation d’Intérêt (AMI) au terme des évaluations des offres qui avaient reçu. « Dans le cadre de l’Avis à Manifestation d’Intérêt, nous avons pu débuter 41 ALE qui ont été jugées les plus performantes. C’est ainsi qu’aujourd’hui nous sommes venu leur remettre les chèques », a-t-il souligné.

S’agissant de la redevabilité, le DG Jean Mabi a précisé que les ressources utilisées par le BCeCo pour payer les ALE sont des ressources du trésor public. « C’est pourquoi il est tout à fait normal que nous puissions montrer à travers les images que ces ressources ont été remises entre les mains des ALE pour pouvoir construire des infrastructures qui leur ont été attribué », a-t-il expliqué.

Pour ce qui est de la performance, le DG note que le BCeCo a pu engager en un temps record 91 millions dollars américains. Ce qui signifie que d’ici 6 mois, toute cette somme va être dépensée. Et témoigne que BCeCo a une forte capacité d’absorption des ressources qui sont mises à sa disposition. Toutefois, il faut noter que ceci n’est qu’une étape. La phase la plus dure va donc commencer d’ici peu. C’est en fait la phase de construction des infrastructures. « Nous allons tout faire par le mécanisme de contrôle que nous allons mettre en place pour accompagner ces ALE à livrer les ouvrages dans le délai », a-t-il renseigné.

Le PDL-145 T dans sa phase de concrétisation

« On est dans une étape de concrétisation du PDL-145 T qui est un programme très ambitieux ayant pour but la réduction des inégalités sociales et les écarts entre ceux qui vivent les milieux urbains et les milieux ruraux », a noté Marcelin Bilomba, Conseiller Principal du Chef de l’Etat au Collège économie, finance et reconstruction, tout en rappelant que c’est la première fois qu’on déploie d’infrastructures de base à travers tous les territoires pour qu’on ait l’espoir de développer le pays.

Après les ALE, le BCeCo va également signer des contrats avec les Petites et Moyennes Entreprises pour l’implémentation du PDL-145 T. « Aujourd’hui nous voyons le BCeCo déployer les ALE. Dans plus ou moins deux semaines, nous allons revivre la même situation les Petites et Moyennes Entreprises (PME) qui gagneront également les marchés pour réaliser des travaux dans les zones d’intervention du BCeCo », a indiqué le CP Marcelin Bilomba.

Pour sa part, Ginette Muteta Nzau, Présidente du comité de pilotage du PDL-145T, voit, en ce jour, la matérialisation de ce grand programme pour le bénéfice de la population et attire l’attention de ces ALES sur la responsabilité qui est la leur.

JMNK

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube