Bientôt l’implantation d’une ZES transfrontalière entre la Rdc et la Zambie

Concrétisation du grand  projet   de la mise en place d’une  Zone Économique Spéciale  transfrontalière  entre la République Démocratique du Congo et République  de  Zambie  pour la  production des précurseurs des batteries électriques, cette installation  va commencer au mois de décembre  prochain, car les études de préfaisabilité vont débuter  les semaines qui suivent.

Annonce faite ce mardi  à Kinshasa par le ministre de l’Industrie, Julien Paluku Kahongya par une délégation  de la  Commission Économique  des Nations Unies pour l’Afrique-CEA, conduite par Jean-Luc Mastaki Namegabe,  Directeur intérimaire  du Bureau  Afrique Centrale  de la CEA  au cours d’une réunion  de dernier réglage de  la mise en œuvre effective de ce projet.

Et cela,  conformément  aux engagements  pris à  Lubumbashi dans  le Haut-Katanga lors  du lancement  officiel  du Centre africain d’excellence pour l’industrie des batteries électriques.

Signalons également  que le programme  du Master Professionnel  est en train d’être finalisé pour la rentrée  académique prochaine  sur la chimie  des batteries, et ce, dans le cadre  de la  formation d’une main d’œuvre  qualifiée par  le Centre africain d’excellence des batteries électriques.

« Il y aura l’implantation de la Zone économique spéciale transfrontalier entre la Rdc et la Zambie pour la production des batteries et à ce point précis, nous avons informé son excellence du début des études de faisabilité pour nous permettre de définir le contour et une exécution avant la fin de l’année », a indiqué Luc Mastaki Namegabe,  Directeur intérimaire  du Bureau  Afrique Centrale  de la CEA.

Et d’ajouter que nous avons aussi fait le point sur les incitations qui doivent être mises en place à la fois par la Zambie et la Rdc. « Nous remercions la volonté de la Rdc par rapport aux attendus. Par rapport au centre d’excellence sur les compétences, il y a eu un certain nombre d’engagements qui ont été pris, parce que c’est le seul centre qui a développé les compétences par rapport à l’Afrique. Il y a eu d’abord l’internalisation du centre comme entité publique », poursuit-il.

Luc Mastaki Namegabe affirme avoir reçu une garantie du ministre par rapport à cet engagement du Gouvernement. « Nous lui avons aussi informé l’évolution des out put existantes, notamment un programme de Master professionnel qui vient d’être finalisé pour la rentrée académique prochaine. Il se prépare aussi la formation d’ouvrier et des petites mains qui vont aider à la mise en œuvre de la Zone économique spéciale. Nous avons échangé avec le ministre et avons obtenu des garanties par rapport à l’accompagnement et au rôle clé que joue le ministre comme champion dans cette initiative. Nous sommes en train d’évoluer petite à petite dans la mise en œuvre de la vision du président de la République portée par notre champion, le ministre de l’Industrie », termine-t-il.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube