Blocs pétroliers et gaziers : La Dynamique POLE appelle Félix Tshisekedi à surseoir les appels d’offres

Une lettre ouverte vient d’être adressée au Président de la RDC à propos des appels d’offres que le gouvernement congolais prévoyait de lancer hier jeudi 28 et ce vendredi 29 juillet 2022, pour les 27 blocs pétroliers et 3 blocs gaziers que dispose le pays. C’est pour dénoncer ce que la Société civile congolaise qualifie de « vente aux enchères », craignant ainsi des enchères hypothétiques et risquées à la vielle des élections générales de 2023.

Dans sa lettre ouverte, la Dynamique POLE demande au Chef de l’État Félix Tshisekedi, de surseoir le processus de « mise aux enchères » de ces blocs pétroliers et gaziers en vue, « le temps qu’une étude minutieuse puisse être menées pour que la RDC lève conséquemment des options liées à l’exploitation de ses hydrocarbures en particulier, et de la définition de sa politique de développement durable de manière générale ».

La Dynamique POLE (Politique énergétique), qui est un regroupement de 12 organisations de la société civile congolaise agissant sur les 26 provinces de la RDC, dit avoir appris à travers les médias « la mise aux enchères de vingt-sept blocs pétroliers et de trois blocs gaziers et de deux blocs pétroliers rachetés à Dan Gertler, le 28 et 29 juillet 2022 ». Elle a rendu publique sa lettre ouverte à l’issue d’une conférence de presse tenue ce jeudi 28 juillet 2022, concomitamment à Kinshasa, et à travers différentes provinces du pays par visioconférence.

À Kinshasa, la conférence de presse était animée par MM. Emmanuel Musuyu et Justin Mobomi, responsables de la Coalition des Organisations de la Société Civile pour le Suivi des Réformes et de l’Actions Publiques (CORAP, plateforme membre de la Dynamique POLE). D’autres intervenants étaient entre autres, MM. Freddy Kasongo depuis la ville de Lubumbashi au Grand Katanga ; Jérémy Mupepe ; Kasongo Saleh depuis la province du Maniema ; Jimmy Ufoy ; Jovial ; Me Eric Kasongo, etc.

Tout en saluant le souci majeur du gouvernement congolais de mobiliser des revenus pour le développement socio-économique du pays sur base de la vision du Président Tshisekedi, la Dynamique POLE dit cependant avoir des inquiétudes profondes sur les options levées de « vendre aux enchères » les ressources pétrolières et gazières de la RDC par le gouvernement.

À cet effet, elle pose des questionnements, notamment sur le risque d’endettement du pays vue la grande probabilité de la baisse de la demande des hydrocarbures avant production du brut qui n’arrivera pas dans les 10 à 15 ans. Mais aussi sur la surestimation des bénéfices de l’exploitation des blocs pétroliers en RDC sans études probantes.

Pour la Dynamique POLE, la ville de Muanda dans la province du Kongo-Centrale, est la preuve que l’exploitation pétrolière et gazière ne peut apporter le développement et ne peut être fait dans le respect de l’environnement. Elle donne également les exemples du Nigeria, de l’Angola et du Ghana où l’exploitation du pétrole et gazière « est considérée comme une malédiction plutôt qu’une bénédiction ».

La Dynamique POLE affirme aussi que la procédure appliquée pour le lancement des appels d’offres lancés par le gouvernement congolais pour les blocs pétroliers et gaziers, viole des lois de la RDC et encourage la privation des moyens de substance et les droits sur les terres aux millions des Congolais. « Au regard des risques sur les ressources vitales et l’impact que cette décision portera sur la vision d’une RD Congo pays solution pour le changement climatique, les effets croiseront inévitablement la Constitution dans son esprit de l’article 56 et comme garant de la Nation, vous êtes appelé à la préserver », s’est adressée la Dynamique POLE au Président de la République Félix Tshisekedi.

Selon cette plateforme de la Société civile congolaise, la population congolaise a besoin urgemment de l’accès à l’électricité durable, abordable et fiable permettant de catalyser le développement local durable et la justice sociale pour tous les Congolais. Elle estime que la décision de lancer les appels d’offres pour l’exploitation des blocs pétroliers et gaziers est en contradiction avec la vision de la RDC de garder le lead comme pays-solution pour le changement climatique.

Lepetit Baende

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube