Boulevard triomphal : Achèvement des gros-œuvres du projet de construction du Centre culturel et artistique pour les pays de l’Afrique Centrale

Le Projet de Construction du Centre Culturel et Artistique pour les Pays de l’Afrique Centrale à Kinshasa, don non-remboursable du Gouvernement chinois au Gouvernement Congolais, est l’un des fruits de l’héritage continu et du développement de l’amitié sino-congolaise. Une fois achevé, il fonctionnera comme un centre international à Kinshasa, un lieu d’enseignement supérieur, un centre d’organisation des spectacles et d’échanges culturels et artistique en Rdc. Il permet ainsi d’approfondir de cette manière l’amitié entre les deux peuples.

M.Jean-Lucien Bussa, ministre du Commerce extérieur, a été invité, avec d’autres officiels congolais, pour assister à l’achèvement des gros-œuvres du projet de construction du Centre culturel et artistique pour les pays de l’Afrique Centrale. C’était en présence du Chargé d’Affaires Wang Hailong, M. HE Xialong, directeur exécutif de l’équipe de gestion du projet, etc.

Dans une interview accordée à la presse, Jean-Lucien Bussa a rappelé qu’il y a presque deux ans en 2019, le président de la République est venu ici pour la pose de la première pierre du Centre culturel et artistique de l’Afrique centrale, don du gouvernement chinois. « Aujourd’hui, nous avons eu l’honneur d’avoir été invité dans un projet piloté au niveau du gouvernement chinois par le ministre de commerce chinois, qui a pensé renforcer les relations entre la Chine et la Rdc à travers des investissements publics. Cet investissement public a la valeur de 100 millions de dollars Us », dit-il. Pour lui, c’est l’occasion de féliciter le lien d’amitié entre la Rdc et la Chine, mais aussi l’impulsion donnée par Félix Tshisekedi pour une nouvelle forme de coopération économique, un peu plus pragmatique, mais focalisée sur des choses concrètes au bénéfice de nos populations.

Comme il nous a été dit, les travaux de finition font se terminer en 2023 et le chef de l’Etat dira aux Congolais : voici le fruit de la coopération économique entre un pays et un autre. Jean-Lucien Bussa, le ministre du Commerce extérieur a profité de l’occasion pour saluer le modèle de coopération économique basée sur des réponses précises aux problèmes précis de nos deux pays. « Il n’est plus un secret pour personne que cette année, c’est le 50ème anniversaire de la reprise de la coopération entre la Chine et la Rdc, et cela se conclu par un cadeau et non des moindres », dit-il.

Une autre carte postale pour Kinshasa

De l’avis de M. He Xialong, Directeur exécutif de l’équipe de gestion du projet, la culture et l’art sont la langue commune des êtres humains qui transcendent l’histoire et dépassent les nations. Dans la salle de spectacle, le peuple du Congo et de l’Afrique Centrale pourront communiquer avec des experts du monde entier, montrer la richesse, la diversité et la beauté de leurs cultures nationales ; Dans l’INA, les étudiants des différents pays peuvent obtenir une éducation et une formation de haute qualité, pour hériter et développer la culture et l’art de leur propre pays.

« Nous croyons que ce beau projet réalisé grâce la coordination sino-congolaise est d’une importance capitale pour les nations africaines et le monde, et qu’il deviendra certainement une autre carte postale de la ville Kinshasa, ainsi qu’un palais des échanges culturels et artistiques pour les pays de l’Afrique centrale après son achèvement », espère-t-il.

A cette occasion, les Chinois ont promis qu’ils œuvreront inlassablement dans l’année suivante pour surmonter les difficultés et les défis dans la construction du projet à partir cet achèvement des gros-œuvre afin de compléter d’une manière excellente la finition du projet. « Nous chercherons toujours à améliorer la qualité et à prendre les mesures parfaites de l’exécution afin qu’il réponde aux attentes des dirigeants à tous les niveaux et qu’il devienne un complexe remarquable de l’étape importante de l’amitié sino-congolaise dans la nouvelle ère, un INA synthétique où élèvent les artistes congolais, un centre culturel et artistique où exposent au monde les performances artistiques de la RDC », rassure-t-il.

Quid du projet

Disons que ce projet de construction du centre culturel et artistique pour les pays de l’Afrique central à Kinshasa est financé à titre de don par le Gouvernement chinois pour le compte du Gouvernement congolais. Il se situe en face du Palais du peuple. C’est le Ministère de commerce de Chine qui est responsable de la réalisation du projet. Le regroupement composé par le Central South Architectural Design Management Co., Ltd et Shenyang Changtian Construction Project Management Co. Ltd sont les entreprises de gestion du Projet. L’entrepreneur général Beijing Urbain construction Group Co., Ltd, a été obtenu par le Ministère de commerce de Chine pour l’exécution des travaux du Projet.

L’objet de la qualité des travaux vise à remporter La Coupe de la Grande Muraille de Structure de Beijing (Médaille d’or), La Coupe de la Grande Muraille de l’achèvement des travaux de Beijing (Médaille d’or) et la médaille d’or de grand maître Luban pour les travaux à l’étranger.

Le projet se compose de trois parties : le centre culturel, l’institut national des arts (INA) et le centre d’accueil. Le centre culturel est constitué par le grand théâtre, le petit théâtre et les bâtiments administratifs. L’INA comprend 06 bâtiments d’enseignement, un gymnase et les corridors qui servent à les lier. Le centre d’accueil est aussi lié au complexe de l’INA et Centre culturel par les corridors. La surface bâtie totale du présent Projet est d’environ de 37,000 mètre carré dont 18,300 mètre carré pour le centre culture qui a trois étages (même 05 étages à certain niveau), 14,900 mètre carré pour l’INA qui a trois étages et 3000 mètre carré pour le centre d’accueil.

Soulignons que les travaux de construction ont été démarrés le 28 août 2019 et seront achevés le 27 décembre 2023.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube