Boxe : Aimé Luvumbu M’fita s’en remet au ministre des Sports pour la nomination d’une commission électorale

Décidément, les férus de la boxe congolaise qui suivent de près ce qui se passe au niveau du noble art congolais, ne cessent de s’interroger sur le bras de fer que ne cesse d’imposer le comité sortant du bureau exécutif de la Fédération Congolaise de Boxe à l’administration du sport. A ce jour, personne ne peut dire avec exactitude si les élections du 31 janvier 2022 du nouveau bureau exécutif de la Fédération Congolaise de Boxe auront lieu en cette date.

En effet, l’une des préalables à savoir la mise en place de la commission électorale continue à poser problème. Le comité sortant s’en tient à la commission qu’elle a mise sur pied alors que la Direction des Activités Physiques et Sportives ‘’DAPS’’ dit niet. Pour ce qui est de l’évolution des choses, la commission électorale mise en place par la fédération a publié en date du 18 janvier dernier la liste provisoire des candidats au bureau exécutif de la FCB. Aussitôt publiée, le collectif des candidats au Bureau exécutif de la FCB s’est réuni le 19 janvier pour statuer sur cette situation. Et le même jour, M. Luvumbu M’Fita Aimé, président du collectif a adressé une correspondance au ministre des sports au nom du collectif dans laquelle il l’invite à nommer la commission électorale conformément à la lettre du Directeur du DAPS n°MSL/DAPS/2112/001du 05 janvier 2022, relative à la mise en place de la commission électorale de l’AGEE de la FCB adressée au président sortant de la FCB. Il en ressort le non-respect de l’Arrêté ministériel N°MJSL/CAB/2100/0020/97 du 26 décembre 1997 se rapportant aux modalités d’organisation des élections des organes dirigeants du mouvement sportif en République Démocratique du Congo, plus spécialement en ses articles 10 et 11.

Et le président Aimé Luvumbu M’fita de faire remarquer au ministre en ces termes : ‘’Attendu qu’il y a nécessité que vous nommez une commission ad hoc devant étudier et examiner les candidatures déposées pour les différents postes du bureau exécutif de la FCB, conformément aux dispositions des arrêtés et articles ci-haut énumérer’’. Fin de citation. Mukadi Manda déjà présent à Kinshasa est monté au créneau et fustige la mise en place de la commission récusée. Comme d’aucuns peuvent le remarquer, la situation de la boxe reste confuse. Le ministre des sports est appelé à prendre le taureau par le corne afin de remettre les choses sur le rail. On veut avoir des élections libres, démocratiques et apaisées. La boxe congolaise n’a pas besoin de ce bras de fer.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube