CAMI: Prévue aujourd’hui vendredi, la remise et reprise est renvoyée au 17 juillet prochain

Initialement prévue pour ce vendredi, la remise et reprise au Cadastre Minier,

un service technique très important fonctionnant sous la tutelle du Ministère des mines, a été renvoyée au 17 juillet 2021. Selon le journaliste Steve Wembi qui donne cette information, même s’il ne donne pas les raisons de ce report, on croit savoir que le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde, à qui le dossier a été soumis pour arbitrage, a encore besoin de plus de temps pour se prononcer. Surtout lorsqu’on sait que le CAMI est ce service qui permet à la République de veiller sur ses intérêts surtout en suivant de près toutes les procédures de cession, d’achat ou de vente des domaines miniers tant publics que privés.  Le Cadastre minier, de par ses missions régaliennes est donc un instrument important pour la lutte contre la corruption et le détournement des ressources financières issues des contrats miniers et contre la fraude minière.

Sinon, ce report réconforte la position des Ong des droits de l’homme et mouvements sociaux qui ne trouvent pas l’opportunité de faire cette remise et reprise. Et ce, pour plusieurs raisons : L’inexistence de la copie certifiée conforme dans les archives du ministère des mines ; La volonté de la ministre des Mines d’installer seulement la DG du CAMI en lieu et place de chercher à installer tous les bénéficiaires de cette ordonnance. Cette volonté cache une fraude ; La mise à l’écart par la ministre des Mines du Président du conseil d’administration du CAMI, un de bénéficiaires de cette ordonnance ; La désuétude de cette ordonnance pour le simple fait que plusieurs de bénéficiaires de cette ordonnance sont actuellement membres du gouvernement sans être entrés en fonction comme membres du comité de gestion ou conseil d’administration du CAMI ; Quelques-uns de bénéficiaires de cette ordonnance sont débiteurs insolvables du FPI. Les investir serait une récompense aux détourneurs des deniers publics et un moyen de leur permettre d’hypothéquer de nouveau nos ressources minières pour trouver de quoi rembourser les prêts non payés du FPI et la présence d’un lobby Libanais derrière cette ordonnance pour la faire exécuter.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube