Catherine Kathungu lance le projet d’un conservatoire de la Rumba congolaise

Pour la première du Film The Rumba Kings d’Alain Brain, ce mercredi 15 juin 2022, devant un parterre d’éminents professeurs, acteurs culturels et cinéastes, la ministre de la Culture, Arts et Patrimoines a dévoilé une partie de son programme de l’après reconnaissance de la Rumba, comme patrimoine immatériel universel de l’Unesco.

« …Il faut recréer Wendo, Grand Kallé, Docteur Nico,Tabu ley Rochereau, Franco Lwambo Makiadi, le Poète Lutumba, Shaba Kahamba, Rosignol, Longomba, les Frères Soki…la liste est longue, dont les voix, les guitares, les styles ont disparus, emportant la première saveur originelle de notre musique.

« Je propose qu’il y ait des Masters Class afin de donner des cours de chant, de guitare, de saxophone, d’arrangement et toute l’orchestration selon les inspirations des Rois de la Rumba », indique-t-elle.

Avec la coopération de Wallonie-Bruxelles, il nous faut ressusciter, dans les jeunes artistes, les belles voix de Jo Mpoy, Malage de Lugendo, Carlyto Lassa, Franc Lassan, Pépé Kallé, Madilu Système, Roxy Kiambukuta, Michelino, Ndombe Opetum, Emeneya…même s’il y a certains artistes qui le font dans des soirées privées et cabarets ; ceci doit être un programme classique dans une école de chant.

Prenons la ferme décision de pérenniser la Rumba, par des activités diversifiées au nom de ses Rois. C’est toute notre histoire qui doit être ainsi concernée, martèle la ministre.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube