Centre-ville: Des Indo-pakistanais ferment en catastrophe leurs magasins

Un vent venu de nulle part a soufflé et fait fuir des Kinois dans tous les sens. Autour de 15h30’, un mouvement a été observé en ville, mais surtout au grand marché « Zando », où se trouvent les magasins des indo-pakistanais. Mais qu’est-ce qui est  la base de cette panique ? Personne n’a été en même de donner la vraie raison. Pour les uns, retrouvés non loin de Equity BCDC, ba Indiens babomi lisusu, entendez, « les indiens ont encore tué ». Ils ont tué qui et dans quel contexte ? Ont-ils tué à Kinshasa ou en Inde ?

Entre-temps, les Indo-pakistanais qui étaient rapides, ont vite fermé leurs boutiques ou magasins et se protéger. Les autres ont du s’enfermer dans leurs lieux de négoce. Au même moment, certains Indo-pakistanais trouvés dans la rue ont été brutalisés par certains congolais en colère. Aux aguets, la Police a procédé par des tirs en l’air afin de disperser certains manifestants qui voulaient s’en prendre aux biens des Indo-pakistanais.

Si jusque-là, on ne sait ce qui est à la base de ce mouvement, on ose croire que les Congolais n’ont pas oublié la mort d’un de leurs à Bangalore en Inde, et dont le corps devrait être rapatrié incessamment à Kinshasa. Pour certains congolais à la base de ces manifestations, le Gouvernement n’a pas donné une réponse appropriée. Et pourtant, le Gouvernement n’a fait qu’appliquer la coutume diplomatique en la matière, qui veut que l’on convoque l’Ambassadeur du pays concerné pour lui demander les explications, en attendant la suite des enquêtes en Inde.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube