Chute de Bunangana : Quand l’Ouganda trahit la Rd Congo

La vérité est là ! Bunangana est tombée ce lundi aux mains des troupes rwandaises et des terroristes du M23. Selon les experts militaires congolais sur place, les éléments des FARDC qui ont fait du bon travail hier dimanche, ont été trahis par l’Ouganda qui a donné le droit de passage à nos ennemis.

Ainsi, nos vaillantes FARDC qui n’ont pas démérité, ont été surprises par l’ennemi par derrière en venant de l’Ouganda. La chaîne de ravitaillement étant brisée, il devenait difficile à nos militaires de résister et de défendre Bunangana.

Maintenant, la question qui se pose est celle de la mutualisation entre les FARDC congolaises et l’UPDF ougandaises. A quoi a-t-elle servi dès lors que la trahison de l’Ouganda est bel et bien établie?

Depuis que le fils du Président Museveni qui commande les forces terrestres ougandaises, le Général Muhoozi Kainerugaba, avait œuvré pour la réconciliation entre les Présidents Museveni et Kagame, l’Ouganda avait cessé d’être l’allié sûr de notre pays.

D’ailleurs, le Général Muhoozi Kainerugaba avait publiquement annoncé de retour de Kigali que celui qui attaquera le Rwanda, trouvera l’Ouganda sur son chemin. Avec le passage accordé à l’armée rwandaise et aux terroristes du M23, il vient de lier la parole à l’acte. A nous d’en tirer toutes les conséquences.

Faut-il aussi rappeler que l’Ouganda fournit de l’assistance militaire complète (armes, munitions et renseignements) aux terroristes du M23? Le terroriste Sultani Makenga a installé son quartier général en Ouganda. Donc, cet appui Ougandais aux terroristes du M23 ne peut surprendre personne, pas ceux qui suivent l’actualité militaire et sécuritaire dans la région des Grands Lacs.

Par Crispin Kabasele Tshimanga Babanya Kabudi

Président National de l’UDS

Coordonnateur National du GPI

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube