Clôture session de mars: Modeste Bahati mobilise pour les FARDC

Le Sénat a clôturé sa session ordinaire de mars le mercredi 15 juin 2022. Une  session qui  a été riche en productions législatives et  contrôles parlementaires à la Chambre haute. Pendant les trois mois de la session, le Sénat  a  notamment  produit  22 projets  et 4 propositions de lois.

Au chapitre de contrôles parlementaires,   les sénateurs  ont initié dix questions orales avec débat et une intervention à l’endroit de certains membres du gouvernement et  des gestionnaires d’entreprises publiques de l’Etat.

Au cours de la plénière de clôture mercredi 15 Juin, le président du Sénat, Modeste Bahati a brossé  la situation du pays sur les plans  sécuritaire et  social.

« Poursuivant l’amélioration des conditions salariales des fonctionnaires, le Gouvernement a procédé par une augmentation du traitement de base de 30% », dit-il, avant d’ajouter que le secteur du transport revêt une importance capitale. Pour ce faire, les infrastructures et voies de communication nécessitent une attention particulière pour désenclaver le pays.

Pour Modeste Bahati, pour assurer la fluidité dans la mobilité des personnes et de leurs biens, le Gouvernement doit réajuster sa politique de transport afin de résoudre l’épineux problème des embouteillages et accidents de circulation routière dans la ville de Kinshasa et dans les autres provinces.

Le Speaker de la Chambre haute a salué les efforts du Chef de l’Etat,  Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo,  qui ne ménage aucun effort pour ramener une paix durable  dans la partie Est du pays,  notamment dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu.

Modeste Bahati a également saisi cette occasion solennelle pour appeler à un soutien général des Forces Armées delà République Démocratique du Congo (FARDC), et  condamner le comportement récidiviste du Groupe terroriste  M23 qui agit sous le parrainage d’un pays voisin.

« C’est ici le lieu pour moi de saluer les efforts que ne cesse de consentir pour la recherche de la paix, le président de la République et les vaillants éléments de la force de défense et de sécurité dans le cadre de l’état de siège et dont les résultats sont palpables. De même, je salue la condamnation unanime par la communauté internationale du groupe rebelle M23 ainsi que leurs commanditaires Dans cette même perspective, je salue en passant le Gouvernement de la République à travers le Conseil supérieur de la défense, pour toutes les décisions courageuses prises dans le cadre de la gestion de cette crise avec la rébellion du M23 », dit-il, avant de soutenir que pour sa part, le Sénat joint sa voix à celle du Gouvernement pour condamner ce comportement d’incivisme, ignoble et macabre du groupe terroriste M23 sous le parrainage d’un pays voisin.

Dans son discours de clôture, le président du Sénat a épinglé avec satisfaction  les avancées significatives enregistrées dans tous les secteurs de la vie nationale,  notamment sur les plans sécuritaire, social,  culturel,  et environnemental tant au niveau national qu’international.

Rappelons qu’au cours de cette dernière plénière de la session de mars,  le Sénat a  adopté la loi d’habilitation autorisant le Gouvernement à légiférer pendant les vacances parlementaires. Les sénateurs ont aussi  adopté le rapport de la commission paritaire Sénat-Assemblée nationale sur la loi électorale,  après avoir harmonisé les vues sur quelques points de divergences.

JMNK

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube