CNC : « En lieu et place de protéger les citoyens et leurs biens, la MONUSCO a préféré porter le costume de l’agresseur »

Dans une déclaration politique publiée ce 03 août 2022, le Congrès National Congolais (CNC), parti cher au ministre d’Etat, ministre de l’Urbanisme et Habitat, Pius Muabilu Mbayu Mukala, Autorité Morale dit avoir appris avec profonds regrets et vive consternation l’incident survenu au poste frontalier de Kasindi dans la province du Nord-Kivu, dimanche 31 juillet 2022.

« Le CNC condamne avec la dernière énergie l’attitude affichée par la MONUSCO car violant tous les instruments juridiques internationaux », indique cette déclaration signée par MECHACK Mandefu Muela, Président ai, tout en constatant avec profonde tristesse qu’en lieu et place de protéger les citoyens et leurs biens, la MONUSCO a préféré porter le costume de l’agresseur contrairement à la mission de maintien de la paix et de stabilité lui confiée voici une vingtaine d’années maintenant dans notre pays.

Le CNC tout en exprimant au nom de son Autorité Morale et de l’ensemble de ses militantes et militants sa compassion aux familles des victimes, soutient par ailleurs les sanctions prises contre les casques bleus à la base de cet acte ignoble.

Il encourage par ailleurs le gouvernement à faire aboutir le processus de retrait progressif des éléments de la MONUSCO de tout le territoire National.

Le CNC tout en renouvelant son attachement au Président de la République, réitère cependant, son soutien indéfectible à toutes les initiatives visant le rétablissement de la paix sur l’ensemble du territoire national.

Il termine par inviter la société civile, les sociétaires de l’union sacrée et l’ensemble du peuple congolais de rester en union avec les FARDC autour du Président de la République en vue du retour rapide de la quiétude dans différentes provinces de la RDC

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube