Comme ce rapport met fin aux mensonges de Kigali : Kinshasa exige du Conseil de sécurité des sanctions contre le Rwanda

Dans un communiqué officiel, le Gouvernement de la République Démocratique du Congo salue la publication du Rapport du Groupe d’Experts de l’ONU confirmant l’agression rwandaise contre son territoire et encourage le Conseil de Sécurité à en tirer les conséquences qui s’imposent

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo salue la publication, ce 29 décembre 2022, du Rapport du Groupe d’Experts des Nations Unies sur la situation sécuritaire à l’Est de la République Démocratique du Congo, répondant ainsi à sa demande introduite au mois d’août 2022,

« La publication de ce Rapport attendu depuis plusieurs mois vient confirmer ce qui a déjà été décrié et documenté, particulièrement cristallisé dans le Livre Blanc publié le 10 décembre 2022 par le Gouvernement Congolais sur l’agression avérée de la République Démocratique du Congo par le Rwanda et les crimes internationaux commis dans ce contexte par l’armée rwandaise et les terroristes M23 », indique le même communiqué, qui ajoute par ailleurs que cet acte du Conseil de Sécurité met fin aux mensonges et manipulation distillés depuis plusieurs mois par le Gouvernement rwandais abusant de la bonne foi de l’opinion internationale.

Au regard de la gravité des faits dénoncés et de la reconnaissance unanime de ces crimes odieux par la Communauté Internationale, le Gouvernement Congolais renouvelle sa demande d’examen, toutes affaires cessantes, de ce Rapport par le Conseil de Sécurité afin de tirer toutes les conséquences qui s’imposent notamment en sanctionnant le Rwanda pour son agression et les auteurs des faits incriminés (crimes d’agression, crimes de guerre, crimes de génocide, crimes contre l’humanité et plusieurs actes d’écocide) pour que justice et réparation soient faites.

Dans le même sens, indique le même document, le Gouvernement de la République encourage le Conseil de Sécurité des Nations Unies à user de toutes les mesures susceptibles de contraindre les autorités rwandaises à œuvrer, comme la République Démocratique Congo, à la mise en œuvre du chronogramme établi par le Mini-Sommet de Luanda le 23 novembre 2022 afin de mettre définitivement fin, sans délai et sans condition, à l’agression et à l’insécurité dans la province du Nord-Kivu.

Enfin, le Gouvernement la République Démocratique du Congo renouvelle son attachement et son engagement à l’instauration d’une paix et d’une stabilité durables dans la région des Grands-Lacs.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube