Conduite par la députée Colette Tshomba, la commission spéciale et temporaire adopte le rapport des vacances parlementaires

 La commission spéciale et temporaire chargée d’examiner les rapports des vacances  parlementaires a procédé, ce mercredi 1er juin 2022, à l’adoption de son rapport de travail.   Sous la conduite de la députée Colette Tshomba, rapporteur adjoint de l’Assemblée nationale, la commission s’est réunie dans la salle des Banquets du Palais du peuple pour clôturer l’examen et l’adoption de ce rapport d’un travail abattu pendant deux mois.

Au sortir de cette séance, le député Bonane ya Nganzi Xavier, président de cette commission, s’est exprimé en ces termes : « A l’issue de ces travaux, nous ne pouvons pas faire devant l’opinion, la présentation des rapports sans passer par la plénière. Néanmoins, en résumé, retenez que le rapport que nous venons d’adopter est le résultat d’un travail abattu pendant près de deux mois. Il porte sur les rapports que les élus nationaux déposent à l’issue de leurs vacances parlementaires. Je suis heureux de vous annoncer que nous sommes très contents d’avoir constaté l’engagement des honorables députés, cette fois-ci », dit-il.

Et d’ajouter que par rapport aux précédents rapports, les députés se sont surclassés, ils ont dépassé le seuil. Sur les 500 députés que compte l’Assemblée nationale, environ 70% des députés ont déposé leurs rapports. Ce qui fait que nous avons une situation de toutes les provinces, de toutes les circonscriptions électorales. Ce qui est une bonne chose, parce que maintenant nous avons une connaissance de la réalité du terrain. Ce sont les députés qui sont sur le terrain, ce  sont eux qui connaissent les problèmes de leurs électeurs dans les circonscriptions. Dès que l’Assemblée nationale aura adopté ce rapport, nous allons le mettre à la disposition des autres institutions, notamment le président de la République, le gouvernement pour que ces institutions puissent, à leur tour, le traduire en action  sans oublier les recommandations de notre commission ».

S’agissant des questions abordées dans ces rapports, le président de la commission fait observer que ces multiples problèmes ont été compartimentés  par secteur. Il y a des problèmes qui sont liés à l’administration territoriale, à la sécurité, aux infrastructures, il y a des problèmes qui sont d’ordre socioculturel.

« Et donc , nous avons sérié ces différents problèmes secteur par secteur et nous avons aussi formulé des recommandations aux différents organes institutionnels qui sont chargés de répondre à ces questions que les députés posent à travers leurs rapports », a expliqué le député Xavier Bonane ya Nganzi, président de la commission spéciale et temporaire chargée de recevoir et examiner les rapports des vacances parlementaires des élus du peuple.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube