Conférence sur la sécurité internationale en Russie: Gilbert Kabanda fait entendre la voix de la Rdc

La 10e conférence sur la sécurité internationale a été lancée mardi 18 août à Moscou en Russie. La République Démocratique du Congo est représentée à ces assises par le ministre de la Défense nationale et anciens combattants, le Dr Gilbert Kabanda Kurhenga.

C’est le même mardi qu’a été lancée la première session plénière suivie de la deuxième de ce forum mondial qui réunit 300 délégués venus de 40 pays à travers les 5 continents. Hormis les États-Unis et leurs alliés de l’Union européenne et de l’OTAN qui pour des raisons faciles à deviner  boudent cette conférence internationale organisées par les autorités de la Russie et ainsi brillent par leur absence très remarquées dans la salle de conférence du Quartier général des Forces de défense et de sécurité russes, rapporte la cellule de communication du ministère de la défense nationale de la RDC.

Signalons que cette conférence est placée sous la présidence du ministre de la Défense russe, le Général d’armée Sergey Shogu. Mais c’est le Président de la Fédération de Russie lui-même qui a donné le coup d’envoi à travers un message par vidéo conférence ; message dans lequel Vladimir Poutine a souhaité la bienvenue aux conférenciers présents dans la salle.

Bien évidemment, le président russe a réitéré sa position sur la guerre en cours en Ukraine, une position déjà bien connue de l’opinion mondiale et dont ici en Russie, il s’agit des opérations spéciales militaires, poursuit notre source.

Et d’ajouter qu’à écouter les différents intervenants montés à la tribune de cette conférence, les esprits sont hantés par la fameuse guerre d’Ukraine. A son tour, le ministre de la défense nationale et anciens combattants est monté au créneau.

Devant les participants, Dr Gilbert Kabanda Kurhenga a fait entendre la voix de la République démocratique du Congo. Avec à la clé des images atroces, œuvres des barbaries du terrorisme perpétré par des pays voisins de l’Est qui se distinguent par leur esprit hégémonique et expansionniste auteures des pillages des ressources minières du Congo, le ministre de la défense nationale a réitéré la position du gouvernement de Kinshasa, on ne peut plus claire, en rapport avec la guerre en  Ukraine au regard des enjeux de l’heure.

« Non à la guerre étant donné ses méfaits divers, mais oui à la sauvegarde des liens d’amitié entre la Russie et la RD Congo, une amitié vieille de 62 ans », devait marteler le patron de la défense nationale congolaise.

D’entrée de jeu, le ministre de la Défense nationale et anciens combattants a transmis au Président de la Fédération de Russie Vladimir Poutine les salutations chaleureuses de son homologue congolais Félix Tshisekedi ainsi que celles du Premier ministre Jean-Michel Lukonde à son homologue Russe.

BM

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube