Conflit Teke et Yaka : les ministres ressortissants du Grand Bandundu rassurent Sama Lukonde de leur accompagnement

A en croire Me Didier Mazenga, ministre de l’Intégration régionale et Francophonie à la tête de la délégation, dans le Grand Bandundu, il n’y a jamais eu de conflits entre les Bayaka et les Bateke. Il a confirmé qu’il qu’il y a une main noire derrière ce conflit, parce que, quel est l’objet de cette guerre ? S’ils disent que la guerre à l’Est du pays est économique, nous constatons que cette agression c’est pour la déstabilisation des institutions du pays, dit-il.

Le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, a reçu en audience, les membres du Gouvernement originaires du Grand Bandundu, ce jeudi 29 septembre 2022 à la Primature. Cela fait suite aux violents affrontements entre les communautés Téké et Yaka dans le territoire de Kwamouth, en province de Maï- Ndombe.

Au sortir de l’audience, le Ministre de l’Intégration Régionale a souligné que cette audience était une occasion pour eux, fils et filles du Grand Bandundu, de rassurer le Chef du Gouvernement de leur soutien aux actions visant à sécuriser cette province mais également l’assurer de leur accompagnement aux populations déplacées de Kwamouth.

 » A cause de la situation sécuritaire qui prévaut dans le Grand Bandundu, nous les membres du Gouvernement, originaires du Grand Bandundu, avons sollicité l’audience auprès du Premier Ministre. Nous voudrions avoir des informations et aussi faire des propositions pour accompagner cette population. Vous le savez bien que dans le Grand Bandundu, il n’y a jamais eu de conflits entre les bayaka et les bateke. Nous le confirmons ici qu’il y a une main noire. Parce que, quel est l’objet de cette guerre ? S’ils disent que la guerre à l’Est du pays est économique, nous constatons que cette agression c’est pour la déstabilisation des institutions du pays. Nous, fils et filles du grand Bandundu, nous ne pouvons pas accepter et nous avons dit au Premier Ministre que nous sommes là pour notamment accompagner et soutenir le Gouvernement à sécuriser cette province, et aussi à accompagner les populations, surtout celles qui se sont déplacées à Kenge et à Bandundu ville », a dit Didier Mazenga, Ministre de l’Intégration Régionale, qui a aussi affirmé que le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde s’est montré très ouvert à leurs propositions.

« Le Chef du Gouvernement était très attentif et il nous a rappelé que plusieurs réunions ont été organisées quant à ce. Prochainement, nous serons associés pour qu’à chaque moment, nous puissions suivre de près la situation de la province du Grand Bandundu », a-t-il conclu.

C’est depuis début août 2022, que la cité de Kwamouth, dans le Maï-Ndombe, est le théâtre de violents affrontements à l’arme blanche entre membres de deux communautés à savoir Téké et Yaka. Le Gouvernement de la République est à pied d’œuvre pour que la situation se normalise dans cette partie du territoire national.

JMNK

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube