Conflits Udps-Unafec : Jean-Claude Kamfwa en sapeur-pompier à Kasumbalesa

Au lendemain des affrontements vécus à Kasumbalesa entre les militants de l’Udps et l’Unafec, affrontements qui, selon les témoins ont créés des dégâts matériels importants, le gouverneur de province Jacques Kyabula Katwe, a dépêché sur place le vice-gouverneur Jean-Claude Kamfwa Kimimba pour apporter un message de réconfort aux familles victimes des violences enregistrées, mais aussi de paix pour booster le développement de la ville.

Dans la suite du numéro 2 du Haut Katanga, le ministre provincial de l’Intérieur et les députés provinciaux élus de Lubumbashi et de Kasumbalesa de ces deux partis politiques au pouvoir en conflit.

Dans son message pour la paix, la concorde et la cohabitation pacifique, le vice-gouverneur Jean-Claude Kamfwa Kimimba n’est pas allé par le dos de la cuillère. Il a sévèrement condamné le vice de procédure dans la manière de revendiquer les droits prétendus bafoués par l’un ou l’autre camp, qui pouvait par contre interpeller les autorités afin que gain de cause soit trouvé conformément à la loi.

Pour Kamfwa Kimimba, trop c’est trop, la population silencieuse n’a pas besoin de revivre ce comportement affiché ces derniers jours dans la ville frontalière de Kasumbalesa. Elle veut plutôt voir l’Unafec et l’Udps se comporter réellement en formations politiques au pouvoir, avec un seul principe : renforcer le pouvoir du chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi afin de lui donner un deuxième mandat, au lieu de l’affaiblir par le moyen des conflits personnels.

Présents à cette rencontre de raffermissement des liens entre Udps et Unafec, les élus du peuple du Haut Katanga ont salué l’esprit managérial du vice-gouverneur pour avoir transmis sagement ce message de paix. Quant à l’honorable Juvénal Kitungwa de l’Unafec, le pardon au nom de toute sa famille politique est l’unique moyen de solidifier les relations entre eux, et non chercher de bouc émissaire.

Pour pérenniser cette paix, le Maire de Kasumbalesa a promis la mise en place d’une commission ad hoc de résolution des conflits qui devra travailler en partenariat avec le gouvernement provincial en faveur de la population.

Roger Ngandu Wa Mitaba

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube