Conformément à l’appel du chef de l’Etat : Patrick Muyaya parraine le 1er grand spectacle intitulé « Je suis Show contre le tribalisme »

Pour atteindre la jeunesse qui constitue une part importante de la population Congolaise, l’Agence de communication Divo, productrice de cet événement, a recouru à l’humoriste Franco-Algérien Redouane Behache alias Pitchou de Catelbajack.

Avant sa prestation, deux humoristes Rd-congolais ont égayé les spectateurs. Il s’agit de Dauphin Bulamatadi et Marco  (Lubumbashi). Tous, ont passé des messages contre le tribalisme et ont invité les Rd-congolais présents en République Démocratique du Congo et dans la diaspora à la cohésion et à l’unité nationale pour que le développement de ce pays continent soit une réalité.

Marié à une congolaise, Redouane a raconté le quotidien des Rd-congolais en France qui ne cèdent pas au tribalisme ni aux appartenances politiques, ils sont toujours ensemble dans la jouissance comme dans la souffrance.

 « Il m’arrive de cotiser trois fois par an pour trois mariages et trois cas de deuil (matanga) sans en faire un problème. Car, je sais que chez nous en Afrique, la fraternité a sa place. Je dis toujours à ma femme que les Congolais sont unis et exceptionnels parce qu’il y a des moments où j’entends les mêmes chansons dans les fêtes et les deuils, je vois mes beaux-frères et belles-sœurs exhiber les mêmes pas de danse », a-t-il dit témoigné dans l’un de ses sketches.

Il convient de rappeler qu’au cours de la quarante-neuvième réunion du Conseil des ministres, tenu le vendredi 15 avril 2022 à Kinshasa, le Président de la République Félix Tshisekedi a, face à la montée des propos et autres actes d’essence tribale, constatés depuis un certain temps, dans la sphère publique concourant à la crispation de notre environnement social et politique et compromettant la paix sociale entre communautés, le Président de la République a rappelé, partant de l’histoire de notre pays, que chaque montée en puissance d’un discours tribaliste s’est toujours soldée par l’écoulement du sang de nos compatriotes et de la destruction de l’identité et de l’unité nationales.

Le Chef de l’Etat a rappelé que notre Loi fondamentale reconnait à tout citoyen Congolais le droit d’habiter partout où il veut sur toute l’étendue du territoire national.

Le Président de la République a lancé un vibrant appel aux leaders politiques, aux responsables religieux et aux forces vives de la société civile ainsi qu’à chaque citoyen à s’investir davantage pour favoriser une interpénétration ethnique positive, qui est une richesse nationale pour le pays et un rempart contre son émiettement. Le Congo, notre pays, a toujours puisé sa force dans l’interfécondité interculturelle et interethnique.

Le Président de la République a attiré l’attention du Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires Coutumières, de la Ministre d’Etat, Ministre de la Justice et Garde des Sceaux, de la Ministre de la Culture, Arts et Patrimoine, du Ministre de la Jeunesse ainsi que de la Ministre près le Président de la République afin qu’ils puissent, chacun dans la limite de ses attributions, proposer : un arsenal de mesures légales répressives envers les auteurs de l’incitation à la haine et au tribalisme, d’une part ; des initiatives telles que l’organisation de dialogues intercommunautaires en y associant les chefs coutumiers et développer des projets culturels associatifs et sportifs intégrateurs qui renforceront la cohésion sociale, l’esprit patriotique et l’unité nationale, d’autre part.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube