Coopération militaire et transition de la Monusco : Gilbert Kabanda échange avec le belge Joe Indekeu et Khassim Diagne

Le ministre de la Défense nationale, Gilbert Kabanda a d’abord échangé dans son cabinet de travail, avec l’ambassadeur belge en RD Congo, Joe Indekeu. Ce dernier est venu annoncer de manière officielle au ministre de la Défense nationale, le début de l’instruction des militaires congolais par la 31eme brigade à Kindu, à partir du 1er mai 2022.

« Nous sommes venus annoncer de manière officielle, le début de l’opération d’instruction de la 31e brigade à Kindu. Une brigade qu’on connait bien parce que l’on faisait déjà l’instruction les années passées. Nous allons, après 10 ans, reprendre cette instruction qui va partir du 1er mai jusqu’à la fin de l’année 2023. Au total, il y aura 120 militaires belges qui vont venir pour instruire d’abord les instructeurs de la 31e brigade ; et puis il y aura les 3 bataillons formés par ces instructeurs belges. C’est la première grande action, nous avons déjà produit plusieurs petites actions en matière de formation et d’assistance technique. Nous avons également annoncé au ministre la tenue de la 3e commission mixte de coopération militaire à mi-juin », a dit l’ambassadeur belge Joe Indekeu.

Ensuite, le patron de la Défense a reçu Khassim Diagne, représentant spécial adjoint du Secrétaire général des Nations Unies. Il est venu échanger avec le ministre de la Défense nationale sur le dossier de cohésion et de coopération dans le cadre du programme de la transition de la Monusco sur les questions de désarmement et de démobilisation.

« Dans le cadre de mes contacts fréquents et réguliers de travail avec le ministre de la Défense, je me fais le devoir que chaque fois que je viens de Goma pour rencontrer le ministre afin d’échanger sur le dossier de coopération et de cohésion qu’on mène tous les jours en particulier, dans le cadre du programme de la transition de la Monusco ; programme qui a été approuvé par le conseil de sécurité et transmis par les autorités de la RDC. Donc, il est pour nous très important à chaque fois que les occasions se présentent, de venir échanger avec le ministre sur ces aspects, tout particulièrement sur les questions des opérations conjointes, du désarmement, de démobilisation, parce que dans le cadre de nos opérations, la question de la sécurité, de la collaboration et de coopération avec les forces de défense et de sécurité est essentielle », a dit Khassim Diagne.

BM

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube