Culture : Catherine Kathungu marque des points

La coopération culturelle ou la diplomatie culturelle est une philosophie que prône la ministre congolaise de la Culture, arts et patrimoines. Catherine Kathungu, depuis une année, s’est lancée dans une plaidoirie qui a donné au ministère une autre couleur.

Depuis juin 2021, indique une dépêche de ce ministère, elle a commencé des contacts avec la société civile belge, afin que la restitution des objets culturels congolais suive la logique des experts. Il faut enlever à ses objets le poids de la loi belge qui les nationalisent. La nomination du nouveau Directeur général des musées (expert en la matière)  en était un Leitmotiv.

L’identification des artistes, des musées et des besoins culturels en province, sont en cours.

Du coté coopération culturelle, la ministre Catherine Kathungu est en contact avec Enabel (Ex Coopération Technique Belge CTB) qui, avec le ministère ont fait des descentes sur terrain, en province, pour des projets de développement.

Et la même source d’ajouter que le plan de coopération pour la réconciliation des artistes avec la diaspora, que certains concerts, en Europe, soient délocalisés vers la Belgique est en étude depuis janvier 2022. L’apport des sénateurs congolais est dans les préparatifs.

D’autres coopérations dans les 10 secteurs de l’Art, qu’elle a lancé, grâce aux assises de Rome en juillet 2021, avec l’Unesco, sont un grand soutient à son œuvre envers la culture et la jeunesse.

Le passage du roi Philippe au musée de Kinshasa et l’accord signé entre le Vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères Christophe Lutundula avec la ministre de la Coopération et développement belge Kitir, sont l’eau au moulin de Catherine Kathungu.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube