Dans son message de Noel : Le Cardinal Fridolin Ambongo dénonce l’acharnement d’un groupe de prédateurs qui veulent s’approprier les patrimoines fonciers de l’Eglise

Dans son message de Noel intitulé : « le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu une grande lumière ‘’Is 9, 2’’ », Le Cardinal Fridolin Ambongo  a noté avec tristesse une autre forme d’insécurité toujours grandissante que vit aujourd’hui l’Eglise catholique dans l’Archidiocèse de Kinshasa comme dans beaucoup d’autres diocèses du pays. C’est l’acharnement d’un groupe de prédateurs qui veulent s’approprier les patrimoines fonciers de l’Eglise. Bien de nos compatriotes, propriétaires légitimes et légaux de terrain et de biens immobiliers, souffrent également de cette situation d’injustice.

«  Le Peuple qui marchait dans les ténèbres a vu une grande lumière, sur ceux qui habitaient le pays de l’ombre de la mort, une lumière a resplendi (Is 9, 2) ». Voilà la Bonne Nouvelle que nous apporte Noël. En ce Jour très saint de la Nativité de notre Seigneur, la Lumière d’en haut vient dissiper les ténèbres de nos vies et de notre monde. Réjouissons-nous, car un Sauveur nous est né, un fils nous est donné, lui le Prince de la paix venu combler la longue attente messianique et nous redonner l’espérance.

Tous ensemble, dit-il, exultons de joie et à l’unisson avec les Anges du Ciel chantons: Gloire à Dieu au plus haut des cieux et Paix sur terre aux hommes qu’il aime (Lc 2, 14). Puisse cette paix de Dieu descendre sur vous tous et toutes, sur vos familles, sur vos communautés et sur tous les hommes et toutes les femmes de bonne volonté!

En cette Solennité de la Nativité du Seigneur, a-t-il lu dans son message, il a souhaité la même paix à notre pays, la République Démocratique du Congo, en proie à des catastrophes naturelles, à des accidents à répétition, à d’interminables violences surtout dans sa partie orientale, mais aussi dans le territoire de Kwamouth, théâtre des conflits intercommunautaires, avec d’innombrables déplacés et morts. Cet état des choses a contraint beaucoup de nos frères et sœurs rescapés à l’errance, à l’abandon de leur milieu de vie et de leur travail, avec comme conséquence l’appauvrissement et l’insécurité.

« Au-delà de toutes ces épreuves et souffrances, malgré toutes ces angoisses et violences, je vous exhorte, Frères et Sœurs, à élargir vos cœurs à la dimension de la grande espérance que suscite la Naissance de notre Seigneur. Oui, Jésus vient nous rendre espoir et nous sauver. Par conséquent, il est de notre devoir de nous impliquer dans la construction d’une société congolaise éprise de paix et de justice, de solidarité et de fraternité. Car, nous sommes tous des frères et sœurs ‘’Fratelli Tutti’’ », explique Fridolin Cardinal Ambongo.

C’est dans cet élan de joie de Noël qu’il rappelle l’imminence de l’arrivée de Sa Sainteté le Pape François chez nous à Kinshasa. « Ce Pèlerin de la paix vient nous réconforter dans nos épreuves et nous confirmer dans la foi. Voilà pourquoi je vous invite à intensifier les préparatifs de sa venue et à vous mobiliser pour réserver un accueil digne à Celui qui vient au nom du Seigneur », dit-il.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube