Dans un message aux Kinois: Gentiny Ngobila contre les actes de violence à l’endroit des indo-pakistanais

Dans un message adressé aux Kinois, Gentiny Ngobila explique que la ville de Kinshasa a connu depuis ce matin, une forte tension accompagnée des actes de vandalisme et de sabotage des biens des indo-pakistanais. A l’en croire, ces incidents font suite à la mort ce 02 août 2021 de M. Joël Malu Shindani, congolais de 27 ans, étudiant en Inde dans la ville de Balang, alors qu’il était en détention dans un poste de police.

Selon le n°1 de la ville, la famille de l’illustre disparue a été reçue ce matin par le Vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur, sécurité, décentralisation et affaires coutumières, ainsi que le vice-ministre des Affaires étrangères. « A mon niveau, la ville suit de prêt cette situation pour que justice soit faite. Par ailleurs, l’ambassadeur de l’Inde en Rdc a été reçu en audience officielle par le VPM de l’Intérieur. Il a garanti la disponibilité de son pays à accompagner son interlocuteur à s’enquérir de la situation qui a prévalu en Inde et rassure que les enquêtes suivent leur cour normal », dit-il, avant de rappeler aux kinois que la ville de Kinshasa est réputée pour son hospitalité légendaire et son attractivité qui font d’elle le centre le plus important des activités tant économiques que touristique de notre pays.

Ainsi, aucune raison aussi valable soit elle, ne peut justifier des actes de violence contre ceux qui ont choisi notre ville comme leur lieu d’affaires et de résidence. « Je condamne fermement ces actes de vandalisme. La ville de Kinshasa ne ménagera aucun effort pour appréhender et poursuivre leurs auteurs », martèle-t-il, tout en lançant un appel à tous les expatriés qui exercent leurs activités dans la ville de Kinshasa d’y vaquer normalement et les rassure d’une protection sans faille tant de leur personne que de leurs biens.

En dépit de ce message du Gouverneur, l’on apprend que des scènes de pillages et de violences envers les indo-pakistanais et leurs biens étaient perceptibles dans certains coins de la ville, notamment à Yolo Kapela ou au rondpoint Victoire, dans la commune de Kalamu. Entre-temps, les commerces des indo-pakistanais demeurent toujours fermés au grand marché, en attendant que la situation s’apaise.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube