Défense de la souveraineté: La Rdc reçoit le soutien de la Chine

Après l’annonce faite par le Premier ministre belge, Alexander De Croo, qui reste disponible à soutenir la Rdc pour relever le défi sécuritaire, c’est le tour pour la Chine de montrer sa disponibilité pour aider ce pays victime d’agression dans la défense de sa souveraineté et de son intégrité territoriale. L’ambassadeur chinois en Rdc, M. Zhu Jing qui était reçu par le VPM de l’Intérieur Daniel Aselo, se dit prêt à travailler avec la partie congolaise pour renforcer les capacités de l’Etat congolais en matière de sécurité.

Le Vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaire Coutumière, Daniel Aselo Okito a reçu dans son cabinet de travail M. Zhu Jing, ambassadeur de la République populaire de Chine en République Démocratique du Congo.

Au centre de cet échange, la coopération sécuritaire entre les deux pays, le droit à la sécurité étant une aspiration profonde et essentielle des populations de deux pays, a indiqué le diplomate chinois.

L’émissaire chinois a par ailleurs souligné que dans le cadre de cette collaboration, sa rencontre avec le patron de la sécurité nationale de la Rdc table essentiellement sur les pistes de coopération en matière de sécurité dans l’avenir.

« La sécurité étant un souci majeur pour la Rdc, notamment avec ce qui se passe à l’Est du pays, mais aussi pour nous la Chine parce que nous avons une grande communauté chinoise en Rdc. C’est donc un défi que nous devons relever ensemble en renforçant notre coopération », a détaillé M. Zhu Jing devant la presse.

Il a exprimé à l’égard du Vice-Premier ministre du soutien de la Chine à la Rdc dans la défense de sa sécurité nationale et de son intégrité territoriale. « Nous sommes prêts à travailler avec nos amis congolais pour renforcer la capacité de l’État congolais en matière de sécurité ».

Pour sa part, la Rdc via le Vice-Premier ministre Aselo Okito Wa Koy dit accorder une grande importance à cette coopération sino-congolaise, dans le domaine dito.

« On dit souvent, sans sécurité il n’y a pas de développement, sans développement il n’y a pas de sécurité durable. Ce sont deux éléments qu’on pourra combiner pour avoir une vie meilleure», précise Daniel Aselo.

Les deux personnalités ont martelé sur le fait que le droit à la sécurité est une aspiration profonde et essentielle des populations congolaises et chinoises.

Jean-Marie Nkambua

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube