Deuxième parmi les 75 brillantes femmes juristes de la Rdc: Le classement « African Shapers » encense Nicole Bwatshia

Dans la vision de la clôture du mois  des droits des femmes, plateforme digitale  « African Shapers » vient de dévoiler sa liste de 75  femmes  brillantes juristes  de la République démocratique du Congo,  avocates ou magistrats, évoluant au pays ou à l’étranger, connues par leur travail exceptionnel en vue de l’amélioration de la  Justice sociale dans leur environnement quotidien. Parmi elles, figure en deuxième position, la professeure Nicole Bwatshia  Ntumba.

Cette spécialiste de droit, dotée d’une forte personnalité doublée d’une intelligence nourrie en verve oratoire hors du commun par une maîtrise  de la langue de Voltaire est une ancienne élève de l’Institut  de Mont-Amba et exerce à ce jour la fonction de la présidente de l’Association des Anciens de Mont-Amba (AMA).

Ce prestigieux classement signé « African Shapers » est une actualité inédite des acteurs d’une Afrique en pleine mutation.

Un CV qui traduit des ambitions

La professeure Nicole Ntumba  Bwatshia  occupe depuis le mois d’avril  2021 le poste  de directrice de cabinet adjointe du Chef  de l’Etat, Président  de la Rdc,   Félix Antoine Tshisekedi  Tshilombo,  chargée des Questions politiques, juridiques   et diplomatiques. Bien avant, elle était  conseillère  principale du président de la Rdc, en matières  juridiques et administratives.

Nicole Ntumba  Bwathia,  licenciée à l’Unikin,  est titulaire d’un doctorat en droit de l’Université de Gand  en Belgique, spécialement   en droit international public et relations internationales. Elle est professeure de droit international public et des relations internationales à la Faculté  de droit de l’Université de Kinshasa  et dans d’autres universités  de la Rdc. C’est elle également  la doyenne de la Faculté de Droit de l’Université privée William Booth à Kinshasa.

Nicole Bwatshia a été  pendant près de dix ans, substitut  du procureur de la République près le Parquet de grande instance de la Gombe, à Kinshasa. Sa tâche était de poursuivre les délinquants   auteurs  d’infractions  prévues par le code pénal, d’instruire, c’est-à-dire de qualifier les faits infractionnels, et  de proposer au juge la peine adéquate. En matière civile, elle s’assurait qu’il n’y ait pas des troubles sociaux liés à des différends entre les individus.

Quand le recueil « Stèles Dédicatoires » jette des fleurs à Nicole Bwathia

Il s’agit du recueil des poésies   dédiées aux femmes actives congolaises intitulé « Stèles dédicatoires aux congolaises actives  et inconditionnelles du progrès social»  de 37 pages, du journaliste Fidèle Ngandu Ngandu Gafi qui prétend l’avoir rédigé   dans l’esprit  du mois de la femme, dans l’optique de les soutenir, de les encourager afin qu’elles continuent de donner le meilleur d’elles-mêmes jusqu’à  la sortie tant souhaitée de notre pays de l’ornière. Ce recueil se présente comme le plus important  et le plus pertinent  document écrit  jamais consacré  aux femmes de pouvoir de notre pays. D’après les informations en notre possession, l’ordre des poèmes n’a pas d’importance. C’est seulement  le fait d’être sélectionné  parmi d’autres qui est fait majeur. Sur ce, nos lecteurs retiendront qu’une trentaine des noms de femmes  congolaises ont fait l’objet des poèmes. Allant  des femmes ministres, aux femmes DG, voire SG, en passant par d’autres comme des conseillères de la présidence de la République Dans la dernière catégorie citée, le nom du professeure   Nicole Bwatshia  a retenu aussi l’attention du jury  et la publication du poème lui dédié à notre prochaine édition.

FONIB  a sensibilisé près de 300 jeunes …

Nos sincères félicitations à la Fondation Nicole Bwatshia (FONIB Asbl) pour avoir organisé, dans le cadre de la célébration du mois de la femme, une noble activité  de sensibilisation  de la jeunesse féminine  congolaise, en invitant  au moins 300 élèves,  à se prendre en charge, mieux à s’autonomiser pour leur plus grand bien, mais également, pour celui de la République. Cette activité a, une fois encore, mis en avant plan l’Association des Anciens Elèves de Mont-Amba  (AMA)  dont  la professeur Nicole Bwatshia  est  la Présidente. Un des membres  de l’AMA  Me Clément Kitengie  Kisaka  a  tenu  aussi à  adresser  ses   chaleureux compliments  à Me Théthé Hollen, ancienne également de Mon- Amba, invités lors de cette activité.  Nous y reviendrons avec forces détails.

Franck  Ambangito

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube