D’ici mi-août 2021: Un lot, 250 380 doses du vaccin Pfizer est attendu et 4,6 millions d’autres doses arriveront en septembre prochain dans le cadre de l’initiative Covax

Le Ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévention a informé le Conseil des Ministres que la tendance générale à la semaine épidémiologique 29, après la déclaration de l’épidémie le 10 mars 2020, a été marquée par une baisse de l’incidence de Covid-19 de 18,7% par rapport à la semaine précédente.

En effet, la régression a été de 32,26% au cours de cette période à Kinshasa contrairement aux autres provinces où l’on a observé une augmentation de 8,19% de cas confirmés par rapport à la semaine précédente.

Quant au taux d’occupation des lits des patients Covid-19, Kinshasa continue d’enregistrer des baisses. A ce sujet, les efforts du Gouvernement sont déployés pour relever les défis de prise en charge médicale à l’intérieur du pays, particulièrement dans le Nord-Kivu.

Il y a un besoin accru en oxygène qui dépasse la capacité de production installée sur place. C’est ainsi qu’à l’initiative du Président de la République, le Gouvernement va acquérir quatre nouvelles unités de production d’oxygène pour les villes de l’Est où les cas Covid-19 se sont révélés en hausse ces deux dernières semaines. La capacité de production de chacune de ces unités est de 100 bonbonnes d’oxygène par jour.

En ce qui concerne la vaccination, le Ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévention a rassuré le Conseil de l’avancement du processus d’allocations diversifiées de vaccins à la République Démocratique du Congo. Un lot, 250 380 doses du vaccin Pfizer est attendu d’ici mi-août 2021 et 4,6 millions d’autres doses arriveront en septembre prochain dans le cadre de l’initiative Covax.

Avant de conclure son intervention, le Ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévention a évoqué une série de négociations qui ont été entreprises entre le banc syndical du personnel de la santé et le Gouvernement, lesquelles ont abouties à des résolutions concrètes évitant ainsi la grève dans le secteur de la santé. Face aux revendications salariales, les médecins des services publics bénéficieront d’une allocation suivant le barème convenu avec le Gouvernement.

Quant aux revendications du personnel de santé non-médecins, en attendant leur rencontre avec le Ministre de la Santé, 5 092 agents sont déjà alignés et touchent leur prime de risque réajustée à partir de ce mois de juillet 2021. Les autres revendications seront prises en compte dans la loi des Finances exercice 2022. Le Gouvernement a invité leur syndicat à prendre part à la conférence budgétaire qui débute ce lundi 2 août 2021.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube