Didier Mazenga pour la création d’un réseau-régional des femmes entrepreneures de la CEEAC

Me Didier Mazenga Mukanzu, ministre de l’Intégration Régionale et Francophonie, a clôturé ce vendredi 10 juin, le forum régional sur la promotion de l’entrepreneuriat féminin en Afrique centrale.

Plusieurs intervenants se sont succédé au-devant du lutrin afin de livrer, chacune et chacun, la teneur de son message spécifique. D’abord, c’était l’étape de la lecture des recommandations faite par l’une des participantes.

Ensuite, c’était le tour de Mme le Représentant Résident du PNUD et de Mme Kapinga Yvette Ngandu, Commissaire en Charge du Département promotion du Genre, Développement humain et Social à la CEEAC, qui a lu le message de l’Ambassadeur Gilberto Da Piedade Verissimo, Président de la Commission de la CEEAC, empêché. M. Benoît-Pierre Lamarée, Ambassadeur du Canada en Rdc n’était pas en reste. Il a livré clairement la teneur du message de son pays en rapport avec ce Forum.

Enfin viendra le tour de Me Didier Mazenga Mukanzu, ministre de l’Intégration Régionale et Francophonie pour clôturer en beauté ces assises de deux jours, déroulées à la grande satisfaction du Gouvernement congolais.

À l’en croire, main sur la poitrine, le n°1 de l’IRF a épinglé 4 points essentiels sous forme d’une série de recommandations boussole à l’endroit des Femmes Entrepreneures de la CEEAC, à savoir : la création d’un Réseau-Régional des Femmes Entrepreneures de la CEEAC, la création d’un environnement institutionnel et législatif incitatif pour la Femme, l’usage des technologies de l’information et de la Communication comme catalyseur de l’autonomisation des Femmes, enfin le soutien à la mise en place d’un fonds dédié aux initiatives économiques des Femmes.

Ci-dessous les principales recommandations au terme de ce Forum tenu par les Femmes Entrepreneures de la CEEAC, du 09 au 10 juin 2022, au Fleuve Congo Hôtel sous le Haut Patronage du Président de la Rdc et Président en exercice de la CEEAC, Félix A Tshisekedi Tshilombo :

APPEL A L’ACTION SUR LA PROMOTION DE L’ENTREPRENEURIAT FEMININ DE LA COMMUNAUTE ECONOMIQUE DES ETATS DE L’AFRIQUE CENTRALE (CEEAC)

PREAMBULE

Le forum régional sur la promotion de l’entrepreneuriat féminin en Afrique Centrale sous le thème << Appui à l’installation, l’accompagnement et la dynamisation du réseau des femmes entrepreneures de la CEEAC » s’est tenu du 09 au 10 juin 2022 à Kinshasa en République Démocratique du Congo sur invitation de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) et placé sous le haut patronage de Son Excellence Felix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, Président de la République Démocratique du Congo, Président en exercice de la CEEAC.

Rappelant les diverses résolutions et recommandations adoptées aux niveaux international et continental affirmant la prise en compte de la promotion et de l’autonomisation de la femme ;

Reconnaissant la place essentielle qui doit être accordée aux femmes comme levier et moteur du développement socio-économique en Afrique Centrale ;

Réaffirmant notre volonté et notre détermination de promouvoir des actions pour combattre la pauvreté ;

Saluant la coopération et l’assistance fournies par la Commission de la CEEAC à ce Forum régional sur la promotion de l’entrepreneuriat féminin en Afrique Centrale ;

Préoccupées par l’appréciation limitée du rôle des femmes dans la gouvernance et les structures économiques et financières, nous avons identifié les principaux défis suivants :

  • L’accès insuffisant aux informations et aux formations sur les opportunités d’affaires ;
  • Le faible niveau d’éducation des femmes ayant pour conséquence le manque d’expertise technique et managériale pour débuter et développer leur entreprise ;
  • Le faible accès au financement pour la création et la croissance de leurs entreprises Les complications des procédures de création et d’enregistrement des entreprises ;
  • L’absence de données statistiques désagrégées par sexe pour guider les politiques et programmes efficaces d’appui aux femmes entrepreneures ;
  • Le manque des infrastructures des marchés transfrontaliers dans lesquels les femmes commerçantes ou exerçant dans le commerce transfrontalier peuvent opérer l’intérieur des États membres de la CEEAC ;
  • Les pesanteurs socio-culturelles qui limitent l’accès des femmes à la terre et au patrimoine ;
  • La difficulté de mouvement des commerçantes transfrontalières et leurs biens dans la région de la CEEAC à cause des exigences en matière douanière et d’immigration Le faible niveau de sécurité aux postes frontières qui a pour conséquence des abus et violences faites aux femmes ;
  • La faiblesse de l’apport personnel nécessaire au démarrage de l’entreprise ou à la constitution d’une garantie.

Nous reconnaissons le rôle que les femmes jouent dans les économies de la CEEAC et sommes convaincues que la ZLECAF représente une opportunité pour les femmes et nous nous engageons à :

  • Promouvoir le leadership des femmes dans les domaines de l’entrepreneuriat en Afrique Centrale ;
  • Renforcer le rôle et la visibilité des femmes dans les structures de gouvernance économiques et financières ;
  • -Créer les liaisons entre les associations dans l’objectif de constituer un réseau régional de la CEEAC comme organisation faitière qui sera la voix des femmes entrepreneures et d’affaires de l’Afrique Centrale ;
  • Jouer un rôle proactif à travers le renforcement des associations et enclencher un dialogue et plaidoyer avec les gouvernements afin d’aborder les défis identifiés ;
  • Discuter avec les États Membres pour qu’ils envisagent d’inclure le réseau régional des femmes entrepreneures de la CEEAC dans les discussions de la ZLECAF ;
  • Apporter notre appui dans l’élaboration et le développement de la stratégie de promotion de l’entrepreneuriat féminin de la CEEAC.

Tenant compte des recommandations du forum régional sur la promotion de l’entrepreneuriat féminin en Afrique Centrale et de la représentation des femmes dans les instances de décisions économiques et financières au niveau national, régional et international, nous appelons les Etats membres et la CEEAC à soutenir :

  • La création d’un réseau régional des femmes entrepreneures de la CEEAC pour promouvoir des projets de développement de l’entreprenariat dans la région, fédérer, mettre en relation les entrepreneures, promouvoir le partage d’expériences et soutenir les femmes dans leur parcours professionnel ;
  • La facilitation du commerce régional à travers l’institutionnalisation de l’organisation de foires économiques, d’expositions périodiques et de rencontres de partage d’informations et d’expériences sur le développement de l’entreprenariat féminin, même au niveau des zones frontalières ;
  • La création d’un environnement institutionnel et législatif incitatif favorable à la mise en œuvre de politique et stratégies de renforcement économique des femmes ;
  • Le renforcement des capacités organisationnelles et managériales des femme entrepreneures et de leurs associations ;

L’institutionnalisation du forum régional des femmes entrepreneures de la CEEAC qui fournira un cadre institutionnel d’échange d’informations pourra engager des discussions afin d’identifier les meilleures pratiques et les solutions afin de réduire les obstacles à l’entrepreneuriat des femmes et favoriser l’émancipation des femmes dans l’économie ;

  • La Facilitation de la diffusion de l’information et le renforcement des capacités des parties prenantes au commerce sur le régime juridique régissant les ZLECAF ;
  • La mise en place des mécanismes d’accélération de l’harmonisation des normes dans la région
  • Garantir un appui à des structures pour la certification des produits locaux ;
  • Le renforcement des mesures de sécurité aux postes frontières pour la protection des femmes exerçant dans le commerce transfrontalier ;
  • Intégrer la question du Genre au sein des commissions nationales de la ZLECAF ;
  • Encourager la recherche et le développement de produits innovants dans le domaine de la microfinance ;
  • L’usage des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) comme catalyseur de l’autonomisation des femmes ;
  • Le soutien à la mise en place d’un fonds dédié aux petites agricultrices exerçant dans l’agrobusiness y compris la facilitation du développement organisationnel pour les entités appartenant à des femmes.

Nous Représentant(e)s, d’organisations et d’associations de femmes entrepreneures, d’agences d’appui aux femmes entrepreneures réunis au forum régional sur la promotion de l’entrepreneuriat féminin en Afrique Centrale à Kinshasa en République Démocratique du Congo prenons acte des initiatives positives prises par la CEEAC pour la promotion des femmes entrepreneures et d’affaires.

Ayant identifié les principaux défis auxquels les femmes entrepreneures font face et formulé des recommandations pour développer l’entrepreneuriat féminin en Afrique Centrale nous nous engageons à porter cet appel à l’action auprès à la CEEAC et dans ses états membres.

Nous exhortons la CEEAC, ses Etats membres et les partenaires à travailler avec les femmes entrepreneures afin de soutenir et de faciliter la mise en œuvre du présent Appel à l’Action.

Fait à Kinshasa, le 10 juin 2022

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube