Didier Mazenga s’exclame devant les ministres de la CEEAC: « La Rdc subit l’agression d’un pays membre de notre communauté !»

Me Didier Mazenga, président du conseil des ministres des pays membres  de la CEEAC a lancé la 21ème Session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etats et de gouvernement de la CEEAC, à Kinshasa. Pour lui, cette manifestation se tient dans un environnement sécuritaire préoccupant dans notre Communauté Economique Régionale, principalement en République Démocratique du Congo, qui subit malheureusement l’agression d’un pays membre de notre Communauté. C’était en présence de l’ambassadeur rwandais en Rdc, Vincent Karega.

C’est ainsi, dit-il, nous voudrions nous interpeler  tous, à travailler pour la consolidation des objectifs que nos pères fondateurs de notre Communauté s’étaient assigné, celui de l’intégration économique, physique et humaine, de paix, de concorde, de bon voisinage, du bienêtre de nos peuples respectifs.

« On ne créé pas une communauté pour se faire les guerres, par contre pour développer la solidarité et la paix sans lesquelles aucun développement n’est possible », indique le ministre congolais de l’Intégration régionale et Francophonie.

A l’en croire, en analysant les points inscrits à l’ordre du jour, il aimerait que les membres dégagent  par consensus des orientations claires capables d’amener les Chefs d’Etats de consolider la paix et la stabilité dans la région pour enfin permettre à notre Communauté de s’occuper à résoudre les grands défis économiques dû à la guerre Russo-Ukrainienne et à la fragilité des économies post Covid-19.

Soulignons que bien avant, le patron de l’intégration régionale et Francophonie, Didier Mazenga a annoncé aux Etats membres la disparition brutale de l’ancien Président de la République d’Angola et l’un des Pères fondateurs de notre Communauté, ‘M. José Edouardo Dos Santos, décédé le 08 juillet 2022 à Barcelone en Espagne.

Et ce, avant de présenter les condoléances les plus attristées à la famille biologique de l’illustre disparu, au peuple angolais et au Gouvernement de la République d’Angola.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube