Échec du plan diabolique contre Kamerhe : Les traîtres internes s’attaquent injustement à Amato Bayubasire et Billy Kambale

C’est depuis hier  que des proches et communicants  du ministre d’Etat au Budget  Aimé Boji Sangara dans  leurs forums s’adonnent à des publications  haineuses, en  véhiculant et rédigeant  des articles parlant vaguement et sans preuve d’un détournement imaginaire de 1.150.000 que le vice-ministre de la Justice, Amato Bayubasire et Billy Kambale auraient détourné sans préciser à quelle occasion et sans retracer  les circonstances de temps et de lieu pendant lesquelles l’opération était effectuée.

Ceci, comme l’indique un article qu’ils ont publié sur le site des médias en ligne de Congo Presse (www.congopresse.net). Cette attaque dirigée contre les très hauts cadres loyaux et inconditionnels Amato Bayubasire et Billy Kambale justifie l’échec d’un plan diabolique contre l’honorable Docteur Vital Kamerhe par les traîtres internes.

La ruse diabolique et la trahison remarquées par le lexique de la fausseté qui s’emploie aux manœuvres numériques dans les médias et sur les réseaux sociaux tirant des flèches de la rouerie sur les personnalités précitées. Leur objectif serait, après avoir échoué dans leur plan diabolique, non seulement d’empoisonner les esprits tranquilles des membres du parti, mais aussi d’envenimer les relations tranquilles entre la haute hiérarchie du parti et ses organes bien structurés.

L’imprévisibilité du faux-fuyant transgresse les normes, car le minEtat Aimé Boji à travers ses proches et communicants s’oppose à la franchise et à la clarté du Secrétaire général, acteur principal de la stabilité politique du parti Union pour la Nation Congolaise (UNC), d’où les sanctions curatives exemplaires seraient la solution contre ce plan de destruction de la stabilité politique du parti chèrement acquise.

Enfin, le Secrétaire général Billy Kambale, en sauvegardant la cohésion au parti, a stimulé la vigilance des militants et cadres pour trouver une issue efficace à cette frustration des traîtres internes en promettant des sanctions politiques adaptées aux forfaitures commises.

Me Alain Bacoke Cicura, Coordonnateur national adjoint des mouvements associatifs de l’UNC et président national de la jeunesse congolaise JECO Asbl.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube