Éliminatoires de la CAN 2023: que valent les adversaires du Maroc?

Placés dans le groupe K des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations Côte d’Ivoire 2023, les Lions de l’Atlas sont face à une Afrique du Sud en reconstruction et deux nations en quête de lumière.

Le tirage au sort de la phase de groupes de la Coupe d’Afrique des Nations (Éliminatoires) Côte d’Ivoire 2023 a placé le Maroc dans une poule relativement à sa portée avec l’Afrique du Sud, le Zimbabwe et le Liberia.

Les Bafana Bafana à la recherche du temps perdu

Les Lions de l’Atlas retrouvent les Bafana Bafana pour la sixième fois. L’avantage va aux coéquipiers de Percy Tau avec deux victoires, trois nuls et une défaite. Le Maroc a marqué 7 buts et en a encaissé 9.

Hugo Broos y est en poste depuis le 5 mai 2021. Vivant une deuxième expérience en tant que sélectionneur après son passage au Cameroun, où il a remporté la CAN 2017.

Rois d’Afrique durant la fin des années 90 (sacrés en 96), les Bafana Bafana ne sont cependant plus que l’ombre d’eux-mêmes. Entre Angola 2010 et Cameroun 2021, ils ont loupé 4 Coupes d’Afrique, en s’inclinant au tour préliminaire.

Les Sud-Africains, 69e nation au classement FIFA, s’appuie en majorité sur des joueurs locaux. Ainsi, 18 des 23 joueurs retenus pour le dernier rassemblement, au mois de mars, évoluent tous en championnat d’Afrique du Sud.

Avec une moyenne d’âge de 25,6 ans, l’Afrique du Sud donne la part belle à ses novices dont le milieu de terrain Goodman Mosele (Orlando Pirates) ou encore l’avant-centre Fagrie Lakay (Pyramids).

Le Zimbabwe en mauvaise posture

Le Zimbabwe tente de se qualifier pour la sixième CAN de son histoire après avoir disputé les trois dernières éditions. Mais les Warriors ne sont jamais parvenus à dépasser la phase de groupes de la compétition panafricaine.

Les Lions de l’Atlas retrouveront cette nation pour la cinquième fois de l’histoire en tentant de maintenir un bilan positif (3 victoires et 1 nul). Ils s’étaient notamment croisés lors des éliminatoires de la CAN 2008.

Fait non-négligeable, le Zimbabwe a de fortes chances de ne pas voir ces éliminatoires. Le pays est suspendu par la FIFA de toute activité liée au football. Si sa suspension n’est pas levée deux semaines avant la première journée des éliminatoires, il sera considéré comme perdant et éliminé de la compétition.

Le Liberia rêve de grandeur

Enfin, il y aura une confrontation inédite avec le Liberia. Une nation que les Lions de l’Atlas n’ont jamais croisée et qui n’a vécu que deux Coupes d’Afrique des Nations: en 1996 puis en 2002, sans jamais dépasser la phase de groupes.

S’appuyant sur une majorité de joueurs évoluant à l’Étranger (Notamment en Europe: 12 sur 22 lors de dernier rassemblement en mars 2022), le Lone Star dispose de joueurs jeunes qui ont entre 17 et 30 ans.

149e au classement FIFA, le Liberia puise notamment au LPRC Oilers, un club que le Raja de Casablanca a récemment éliminé au deuxième tour de la Ligue des Champions 2021-2022 (2-0, 0-2).

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube