Emoluments des députés nationaux : La VSV exige la fin des inégalités criantes dans le traitement de diverses couches socio-professionnelles de la Rdc

La polémique autour des émoluments des députés nationaux est loin d’être terminée. Dans un point de presse animé ce vendredi 2 septembre 2022, la VSV se dit choquée et surprise d’apprendre qu’un député national toucherait 21.000 dollars américains par mois.

Pour la VSV, l’augmentation exponentielle de la rémunération des députés nationaux et probablement d’autres animateurs des institutions y compris les mandataires publics, pose une fois de plus avec acuité la problématique de la répartition équitable du revenu national, y compris dans un contexte de crise et d’agression de la Rdc.

« Il est donc inadmissible que les animateurs des institutions soient les seuls à mener un train de vie décent et que la majorité de la population croupisse dans la misère extrême. Il est donc temps que les autorités congolaises, notamment le président de République rectifie le tir pour mettre fin aux injustices criantes et rétablir la confiance entre les gouvernants et les gouvernés », a martelé Rostin Manketa, directeur exécutif de la VSV.

Et d’ajouter : « la Voix des sans voix pour les droits de l’homme demande ainsi au président de la République en particulier et aux autres autorités congolaises en général, d’œuvrer positivement pour rendre effective la réduction tant attendue du train de vie des animateurs des Institutions ».

Pour mettre fin à cette polémique, la VSV pense qu’il est important que le gouvernement procède à la publication solennelle des salaires et autres émoluments payés aux gouvernants et autres mandataires publics.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube