En accélérant le processus de dédollarisation: Félix Tshisekedi voudrait que le Franc Congolais devienne une unité de compte pour toutes les transactions

Le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a présidé ce vendredi 06 août 2021, par visioconférence, la quatorzième réunion du Conseil des ministres du Gouvernement de la République. Dans sa communication qui a porté sur cinq points, il est revenu sur la nécessité de faire du Franc Congolais une monnaie forte et stable, des allègements fiscaux à octroyer aux concessionnaires des services, de l’appropriation de l’état de siège, du respect des droits humains et des encouragements pour la baisse des prix.

De la nécessité de faire du Franc Congolais une monnaie forte et stable, le Président de la République a appelé à une réflexion profonde pour faire du Franc Congolais une monnaie forte et stable. Il a encouragé le Gouvernement à concrétiser son engagement de mettre en œuvre des politiques macroéconomiques crédibles et d’accélérer les réformes structurelles devant, à terme, concourir au renforcement de la stabilité́ interne et externe de la monnaie nationale en vue d’améliorer significativement le pouvoir d’achat du citoyen congolais.

Le renforcement de cette stabilité pourrait aussi trouver écho dans l’accélération du processus de dédollarisation par l’application stricte d’une série de mesures visant à utiliser le Franc Congolais comme unité de compte pour toutes les transactions. Le Gouvernement et la Banque Centrale du Congo devraient, dans cette optique, consolider les efforts pour faire une Franc congolais une monnaie stable et forte.

Des allègements fiscaux à octroyer aux concessionnaires des services publics de télécommunications. En vue de lever un obstacle majeur dans la réalisation de la vision de faire du numérique congolais un levier d’intégration, de bonne gouvernance, de croissance économique et de progrès social, le Président de la République a rappelé aux membres du Gouvernement que cette question est inscrite dans le programme du Gouvernement sous le pilier 9 portant sur la « promotion et développement des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication ».

Cela passe notamment par l’octroi des facilités aux opérateurs économiques intervenant dans la construction d’infrastructures en vue d’accélérer le déploiement intégral de la fibre optique à travers le pays. Le Président de la République a recommandé aux Ministres des Postes Télécommunication et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication et celui des Finances à analyser le travail réalisé par son Cabinet afin de soumettre, pour adoption au prochain Conseil des Ministres, un projet d’Arrêté interministériel.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube