En attendant la réalisation d’ambitieux projets du gouvernement: Chérubin Okende choisit la SCTP (ex-Onatra) pour mesurer l’ampleur du défi

M.Chérubin Okende Senga, ministre des Transports, Voies de Communication et de Désenclavement a effectué, le lundi 12 Juillet 2021, une visite de travail au port de la Société Commerciale des Transports et des Ports à Kinshasa.

À travers cette visite, indique une dépêche, Chérubin Okende Senga  a voulu cerner toutes les conditions qui puissent permettre la réhabilitation et la modernisation sous l’impulsion du chef de l’État, le secteur des transports en République Démocratique du Congo.

Du terminal centenaires port de Kinshasa, TCPK, à l’atelier mécanique en passant par les grues vertes et jaunes, le ministre des Transports, Voies de communication et de Désenclavement  qui était à la tête d’une forte délégation comprenant notamment le conseiller spécial du chef de l’État en matière d’investissement, Jean-Claude Kabongo, est passé partout.

Le ministre Chérubin Okende Senga  a fait un constat amère sur l’état de cette entreprise de son secteur. Le ministre tient à mesurer l’ampleur des défis qui l’attendent, avant de lancer officiellement des projets ambitieux qui concerne cette entreprise publique présente dans 17 provinces sur les 26 que compte la République Démocratique du Congo.

« Je suis ministre des Transport, la SCTP relève de ce ministère. Sous l’impulsion du chef de l’Etat, nous sommes en train de cerner toutes les conditions qui puissent nous permettre à réhabiliter et moderniser le secteur des transports dans notre pays. Il doit être entendu que sans modernisation du secteur des transports et des voies de communication, on ne peut jamais espérer désenclaver la Rdc ou donner l’impulsion nécessaire pour le développement de notre pays », a expliqué le ministre à l’issue de sa visite.

Et de souligner que le Premier ministre m’a donné des orientations précises. Je fais la visite de terrain, avant  de lancer certains projets très ambitieux au niveau du gouvernement en ce qui concerne la SCTP. Voilà pourquoi je suis venu voir la situation des terrains, pour mesurer l’ampleur du défi. Car, qui veut aller loin ménage sa monture. La SCPT est dans 17 sur 26 provinces de notre pays, tout cela doit nous préoccuper au plus haut niveau.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube