En dépit des écarts grandissants:Le FMI maintient ses prévisions de croissance économique mondiale de 6% en 2021

Le Fonds monétaire international (FMI) a maintenu mardi inchangées ses prévisions de croissance économique mondiale pour 2021, toujours à 6%, alors que les écarts continuent de s’accentuer entre les pays depuis les prévisions économiques d’avril, selon les dernières Perspectives de l’économie mondiales.

« La reprise économique mondiale se poursuit, mais l’écart se creuse entre les économies avancées et un grand nombre de marchés émergents et d’économies en développement », a déclaré lors d’un point de presse virtuel l’Economiste en chef du FMI, Gita Gopinath.

« Nos dernières prévisions sur une croissance mondiale de 6% pour 2021 restent inchangées par rapport aux perspectives précédentes, cependant la composition a changé », a expliqué Mme Gopinath.

En avril, le FMI avait revu à la hausse ses prévisions de croissance mondiale, à 6% contre 5,5% en janvier, en raison du progrès de la vaccination et des aides fiscales supplémentaires dans les grandes économies.

D’après les dernières projections, les perspectives de croissance pour les économies avancées ont progressé de 0,5 point de pourcentage cette année pour atteindre 5,6%, tandis que celles des marchés émergents et des économies en développement ont été diminuées de 0,4 point de pourcentage pour atteindre 6,3%.

Près de 40% de la population des économies avancées a été entièrement vaccinée contre 11% dans les marchés émergents et une infime fraction dans les pays en développement à faibles revenus, a détaillé Mme Gopinath.

« Le rythme de vaccination plus rapide que prévu et le retour à la normale ont mené à des réévaluations à la hausse, tandis que le manque d’accès aux vaccins et de nouvelles vagues de COVID-19 dans certains pays, notamment l’Inde, ont mené à des réévaluations à la baisse », a-t-elle expliqué.

Mme Gopinath a noté que les divergences de soutien politique étaient la seconde source des écarts grandissants entre les pays, puisque les économies avancées continuent de déployer une aide fiscale significative s’élevant à 4.600 milliards de dollars américains pour des mesures annoncées en lien avec la pandémie en 2021 et au-delà.

Par ailleurs, concernant les marchés émergents et les économies en développement, la plupart des mesures adoptées ont expiré en 2020 et ces économies cherchent à rétablir leurs tampons de sécurité budgétaire, selon l’économiste en chef. Elle a ajouté que certains marchés émergents tels que le Brésil, la Hongrie, le Mexique, la Russie et la Turquie avaient également commencé à relever leurs taux directeurs pour faire face à des pressions à la hausse sur les prix.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube