En perte de vitesse, l’opposition veut diviser en vain le duo Muyaya – Monsenempwo

Le travail admirable qu’abattent le ministre de la Communication et médias, Patrick Muyaya et Jean Thierry Monsenepwo dérange les intérêts des ennemis de l’union sacrée, famille politique du président Félix Tshisekedi.

En effet, il est constaté depuis quelques semaines et de manière systématique, la publication des articles par certains individus recrutés contre le duo Muyaya – Monsenempwo, deux jeunes qui assurent la communication des actions du chef de l’Etat.

L’un comme ministre de la Communication et médias en fonction, le fait sur le plan institutionnel et l’autre le fait sur le plan politique et propagandiste. Étant sur tous les fronts, les deux jeunes, Muyaya et Monsenempwo, détruisent les arguments terre à terre des ennemis de l’actuel régime, qui confrontés par les réalisations du chef de l’Etat, ont décidé de verser dans la diversion et la division.

Si l’homme du nouveau narratif donne une visibilité au travail abattu par le gouvernement, l’autre, le lanceur du programme le Congo d’aujourd’hui, met un point d’honneur sur les actions réalisées par le président de la République, et est au front pour répondre à toutes les attaques contre le chef de l’Etat.

Aujourd’hui, selon un le président d’un parti politique de l’opposition, “ce binôme au service de Fatshi doit être détruit.

Et la parade trouvée, est de les placer en antagonisme selon que l’un chercherait à remplacer l’autre, alors que rien est ainsi entre deux amis qui ont évolué ensemble et se partage une vraie amitié, selon les dires de leurs proches et même proclamés par Thierry Monsenepwo lors de son dernier passage sur les antennes de Elysée Odia et de Jean-Pierre Kayembe.

Il est vrai que plusieurs surtout au sein de l’opposition, souhaitaient l’échec de Félix Tshisekedi. Et que dans ce sens, l’absence de visibilité sur ses actions, arrangerait cette classe politique hors institution qui ne rêve que d’y être, spécialiste dans la pratique ôte-toi de là que je m’y mette.

Du coup, le réveil de la com de ces deux jeunes, fait échouer tous ces plans machiavéliques. Les moyens sont ainsi mis à contribution et une certaine presse aussi, pour placer les deux communicateurs en porte à faux et présenter aux yeux de l’opinion une maison Union sacrée déchirée.

Certains observateurs avertis  pensent que ces actions ne servent à rien car le travail abattu par le ministre Muyaya, l’homme du nouveau narratif et le communicateur des actions du chef de l’Etat, Jean Thierry Monsenepwo, l’homme du Congo d’aujourd’hui, sont complémentaires et importants aux yeux de l’opinion pour une meilleure marche de l’action du chef de l’Etat.

JMNK

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube