Epst Lomami 1 : Irrégularités dans la mise en place des Sous-Proved et chefs d’antennes Secope

En date du 04 mai dernier, le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), le professeur Tony Mwaba Kazadi avait signé et rendu public deux Arrêtés ministériels portant mise en place des S/Proved et des chefs d’antennes Secope dans les provinces éducationnelles de Kinshasa, Kwilu, Lomami 1, Kasaï et Kasaï Central.

Pour ces Arrêtés, malheureusement dans la province de Lomami, il y a à boire et à manger. Après plusieurs polémiques autour de ces Arrêtés dans le territoire de Lubao, c’est aujourd’hui le tour du territoire de Kabinda, où l’on déniche plusieurs irrégularités, avec comme preuve à l’appui : M. Ilunga Mungedi Christophe, nommé trois fois avec le même numéro matricule, tantôt Chef d’antenne Ludimbi Lukula, tantôt : S/Proved Kabinda 3, tantôt : S/Proved Baluba Lubangule.

Un autre cas, c’est M. Kabango Ilunga Daniel nommé aussi deux fois. Tantôt Chef d’antenne Ngyevu Lulu, tantôt S/Proved Ngandajika 3. Aussi, M. Mutombo Kasambule est tantôt S/Proved Lubao 1, tantôt : S/Proved Lukashiyi Dimbi 2.

Chose grave et étonnante, on trouve sur ces mêmes arrêtés, M. Muenze Mpeye condamné à 20 ans de prison sur place à Kabinda dans le dossier écoles fictives, reconduit à son poste. À ce sujet, le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique est prié de revoir dans un bref délai ces Arrêtés pour mettre un terme à la polémique alimentée dans les têtes de certaines personnes, surtout celles ayant été écartées sans aucun motif.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube