Face à la Presse : Sama Lukonde réaffirme la détermination de la Rdc à se positionner dans la production des batteries et des véhicules électriques

En marge du Forum Indaba Mining investing qui se tient à Cape Town en Afrique du Sud, le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde s’est livré aux questions de la presse, ce mercredi 11 mai 2022.  Le chef du Gouvernement congolais a passé au peigne fin toutes les questions pertinentes au centre de la conférence Indaba Mining.

Mettant à profit cette opportunité,  il a réaffirmé haut et fort la détermination de la Rdc à se positionner, en Afrique, dans la production des batteries électriques au regard d’un important gisement de Lithium dont dispose le Pays.

 » Nous avons l’un des gisements les plus importants au monde en termes de réserves de lithium. C’est pour ça que nous voulons nous positionner dans la fabrication des batteries électroniques, et plus loin, des véhicules électriques. J’ai donné la précision. Nous l’avions affirmé lorsque nous avions eu notre Business forum que du point de vue économique, nous avons toute la compétitivité. Cela veut dire, la main d’œuvre qui peut être abordable », a déclaré le Premier Ministre Sama Lukonde.

Et d’ajouter que nous sommes conscients par rapport à ça que nous devons collaborer avec les autres pays africains pour pouvoir y arriver. Nous pensons que c’est une question régionale. A partir du moment où nous réduisons les distances, et que nous restons dans un équilibre avec les autres producteurs mondiaux, nous serons capables d’atteindre ce défi. Je reste convaincu que c’est un processus enclenché. Vous nous avez vus aller vers la Zambie. Vous nous avez vu réaffirmer ça ici à Indaba avec les autres Pays africains.

Le Chef du Gouvernement a, par ailleurs, rassuré les potentiels investisseurs quant à la question sécuritaire du pays qui reste sous contrôle des forces de défense de la République, qui ne ménagent aucun effort pour ramener la paix dans l’Est et sécuriser les investissements.

« En tant que Gouvernement, selon la première mission qui nous été donnée par le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, c’est bien la sécurisation du territoire national particulièrement de l’Est du pays. La stratégie dans la lutte pour atteindre cette sécurité totale, c’est d’abord bien sûr les opérations militaires que nous sommes en train de mener sur le terrain. Mais à côté de ça, il y a d’autres stratégies notamment le développement des infrastructures », a-t-il rassuré.

A l’en croire, ce développement des infrastructures va permettre d’avoir plus d’accès. Ce qui va permettre aux investisseurs d’être plus libre dans le travail d’exploration qu’ils doivent faire et d’accès aux différentes ressources minérales. À côté de ça, il y a d’autres stratégies de réinsertion que nous voulons avoir surtout des personnes qui se démobilisent de ces groupes armés. L’appel qui est lancé, c’est que dans le travail de pacification que nous faisons, très vite en même temps que nous travaillions sur les infrastructures, nous allons sécuriser les investissements qui pourront venir et permettre un développement rapide ».

Les assurances de Sama Lukonde

Le chef du Gouvernement des Warriors dit aussi avoir pris des dispositions nécessaires en ce qui concerne l’exploitation artisanale des minerais et la protection des enfants et des femmes enceintes dans les carrières minières.

« L’artisanat reste une réalité en Rdc avec un nombre important de nos compatriotes congolais qui sont dans ce secteur. Il nous appartient, à nous en tant que Gouvernement, d’apporter une certaine sécurisation à ce secteur-là. C’est un secteur évolutif bien sûr à encadrer jusqu’à sa mutation vers l’industriel. Mais avant d’y arriver, il faudrait s’assurer que nous puissions travailler selon certaines normes. D’abord au niveau des lois du pays, vous avez vu qu’il y a des structures qui sont supposées venir aider ce secteur pour réguler l’artisanat à travers certains produits stratégiques dont le cobalt. Aujourd’hui, avec l’action du Gouvernement, nous allons nous assurer de mettre en position cet instrument qui va venir accompagner et donner les normes avec lesquelles les coopératives qui sont supposées encadrer ces artisanaux et garantir notamment que nous puissions nous assurer de ne pas avoir les enfants ni les femmes enceintes dans les Mines et leur garantir une certaine éducation », s’est engagé le Premier ministre.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube