Faux évêques et prêtres démasqués lors des obsèques du Cardinal Monsengwo: Voici la mise au point du Père Roger Wawa

Compte des informations distillées dans les réseaux sociaux et dans certains médias, le Père Roger Wawa qui était l’invité de Radio Maria à Kinshasa, a fait une mise au point au sujet de faux evêques et prêtres démasqués le 20 juillet dernier, lors des obsèques du Cardinal Laurent Monsengwo Pasigna. « Que les gens évitent de raconter n’importe quoi sur les réseaux sociaux. Même si ce ne sont pas des prêtres de notre Eglise catholique romaine, ils méritent notre dignité », dit-il en luminaire.

Et de poursuivre, apparemment, d’après ce que moi j’ai vu, c’est vrai peut-être qu’il y avait une mauvaise intention de leur part, mais il faut restituer les faits dans le contexte. Ce sont des gens qui appartiennent à une autre église, autre que l’Eglise catholique romaine. Ils s’habillent comme nous. Et même leur pasteur, leur chef, était habillé comme nos évêques. Et d’avouer qu’il l’a vu venir et il s’est dit : « Celui-là n’est pas un évêque de l’Eglise catholique romaine, même s’il était habillé comme nos évêques ! Il est allé là où se trouvaient nos évêques et le protocole l’a même repéré. On lui a demandé poliment de ne pas rester avec nos évêques, mais d’aller là où était les chefs des confessions religieuses. Et lui aussi ne s’y est pas opposé. Il est venu s’installer tout juste après moi, parce que je faisais la coordination de la presse qui diffusait dans les réseaux sociaux et les médias catholique », explique-t-il.

Et le Père Wawa de poursuivre, à où j’étais, sur l’esplanade, légèrement à gauche, je l’ai vu, il s’est aussi assis devant moi. Quelques minutes après, il y a deux personnes qui viennent en soutane comme les prêtres catholiques, ils viennent lui dire qu’on leur a demandé de ne pas concélébrer et qu’ils devaient partir. Les deux sont partis. Un autre fait, ajoute-t-il, selon ce que j’ai demandé au protocole des prêtres, ils m’ont dit : lorsqu’on a vu qu’il n’était pas évêque de l’Eglise catholique romaine, il lui a demandé s’il était seul, il dira qu’il est venu avec quelques prêtres ; ils sont sortis volontairement. Ils ont collaboré, ils n’ont pas fait la résistance.

Ce qu’on peut les reprocher, Martèle Père Roger Wawa, c’est le fait qu’ils voulaient concélébrer avec les prêtres de l’Eglise catholique romaine. « Il faut faire attention dans les familles, il y a des prêtres qui vont de porte à porte, parfois ils s’habillent comme des catholiques romains, mais ce ne sont pas des prêtres catholiques romains. Ils ne sont pas en communion sacramental avec nous. Ce sont nos frères. Il y a un qui m’avait accusé au Tribunal, je le comprends, ce sont nos frères. Il faut faire la part des choses et dire que ce n’est pas l’Eglise catholique romaine », soutient-il.

Et d’insister qu’ils ne peuvent pas concélébrer avec nous. Ce n’est pas parce que la messe chez eux est semblable à celle chez nous qu’ils peuvent venir concélébrer, non. Il y a trois rites ou trois branches du christianisme qui peuvent concélébrer avec nous. Il s’agit des Coptes de l’Egypte, les Arméniens et les Byzantins. Par exemple, les Coptes ne s’habillent pas comme nous. Mais s’il y avait un évêque Copte, il pouvait concélébrer avec nous. Les autres, nous les aimons beaucoup, mais ils ne peuvent pas concélébrer avec nous. Ce sont nos frères, mais il n’y a pas de communion sacramental.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube